Une alimentation trop grasse et trop sucrée double le risque d'insuffisance cardiaque

Par Lanutrition.fr Publié le 12/08/2015 Mis à jour le 06/02/2017
Une nouvelle étude vient à nouveau brocarder l’alimentation grasse et sucrée très répandue aux Etats-Unis. Un régime qui doublerait les risques de maladies cardiovasculaires.

Scientifiques et nutritionnistes n’en finissent plus d’incriminer la « junk food » américaine, surchargée en graisse, œufs, aliments frits, abats ou encore boissons sucrées. Une dernière étude vient enfoncer le clou : ce régime dit « du sud » multiplierait par deux les risques d’insuffisance cardiaque.

Rien de nouveau sous le soleil nous diriez-vous ? Eh bien si, puisque les chercheurs pointent du doigt  tout un mode alimentaire dangereux, pas simplement une catégorie d’aliment comme les graisses saturées.

"Alors que les nutriments en lien avec l’insuffisance coronarienne (CHD) ont été largement étudiés pour des aliments individuels comme la viande rouge, la relation entre le régime global et le risque de CHD apporte plus d’informations. » précise l’auteur de l'étude, James M. Shikany épidémiologiste nutritionnel de l'Université de l'Alabama.

Lire : Un seul cheeseburger-frites-cola c'est 80% des calories de la journée

Au cours de cette étude, les habitudes diététiques des habitants du sud-est des Etats-Unis – une région plus exposée à ce type d’alimentation – sont passées au crible des chercheurs. Plus de 17 000 adultes blancs et afro-américains de plus de 45 ans ont été interrogés, suivis et comparés. Ainsi les chercheurs ont-ils pu grouper dans cinq grandes catégories diététiques les aliments de consommation fréquente :

-"Commodité" : plats de pâtes, pizza, Mexicain et Cuisine chinoise
-"À base de plantes" : légumes, fruits, céréales, haricots, poisson, volaille et yaourt
-"Bonbons" : sucres, desserts, chocolat, confiserie et produits alimentaires de petit déjeuner adoucis
-"Alcool/Salades" : bière, vin, alcool, légumes feuillus verts, tomates et sauce salade
-"du Sud" : nourriture frite, œufs, abats, viande de charcuterie, graisses supplémentaires et boissons sucrées

Les résultats sont implacables : les participants adeptes du régime « du Sud » voient leur risque d’insuffisance coronarienne bondir de 56 % par rapport aux individus qui le suivent moins fréquemment. Aucune autre alimentation n’a obtenu de tels résultats.

"Diminuer de 1 à 3 jours par semaine la consommation de produits alimentaires frits, la charcuterie mais aussi substituer le poulet cuit ou grillé par des produits alimentaires à base de légumes serait un début" suggère James M. Shikany

Lire : Vos artères coronaires n'aiment pas vous voir trop longtemps assis

Le mois dernier, un rapport du CDC (Center for Disease Control and Prevention) a conclu que les Américains ne respectaient guère les recommandations nationales concernant la consommation de fruits et des légumes. Ils seraient seulement 13.1 % d'adultes à manger suffisamment de fruits et 8.9 % de légumes.

Et que valent les Français ? Guère mieux. Selon une étude du CREDOC (Centre de Recherche pour l’Etude et l’Observation Des Conditions de Vie) menée entre 2009 et 2010, trois-quarts des Français ne consommeraient pas suffisamment de fruits et légumes.

Et vous ?


Source

Southern dietary pattern is associated with hazard of acute coronary heart disease in the reasons for geographic and racial differences in stroke (REGARDS) study, James M. Shikany et al., Circulation, doi: 10.1161/CIRCULATIONAHA.114.014421, published online 10 August 2015.

 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top