Un seul cheeseburger-frites-cola c'est 80% des calories de la journée

Par Lanutrition.fr Publié le 30/01/2015 Mis à jour le 31/03/2017
Actualité
Entre 1996 et 2013, la teneur en calories, en sel, en graisses saturées des fast-foods n'a guère diminué

Ils ont fait des progrès, mais pas assez : d’après une étude parue dans Preventing Chronic Disease, les fast-foods proposent toujours des plats trop énergétiques et trop riches en sel et graisses saturées. Par conséquent, un seul plat peut représenter 88 % des besoins caloriques d’un individu pour la journée, ce qui ne laisse pas beaucoup de place pour les autres aliments…

La restauration rapide a pris une place importante dans l'alimentation américaine au cours des 30 dernières années. Souvent montrée du doigt pour expliquer l’épidémie d’obésité, elle a fait quelques efforts pour proposer des produits plus sains, comme des salades et des fruits. Cependant, on peut s’interroger sur le contenu des plats qui restent les plus populaires : frites, hamburgers, nuggets, boissons sucrées, etc.

Lire : Nuggets de poulet : os, nerfs, graisses et un peu de viande

Dans cette étude, des chercheurs américains se sont intéressés à la composition de 4 plats courants dans plusieurs chaînes de fast foods : les frites, le cheese-burger, le sandwich de poulet grillé et une boisson au cola. Dans l’ensemble ils ont considéré 27 plats, avec différentes tailles de portions. Ils ont étudié les évolutions dans le contenu en graisses trans et saturées, en calories et sodium dans 3 chaînes de fast-food entre 1996 et 2013.

D’après les chercheurs, le contenu moyen en calories, sel et graisses saturées est resté à peu près le même sur cette période de 17 ans. Deux évolutions positives ont quand même été relevées. Tout d’abord, alors qu’on a tendance à penser que la restauration rapide a augmenté la taille de ses portions, cela ne se vérifiait pas dans l'étude. Ensuite, les quantités de graisses trans dans les frites ont diminué, en raison de changements dans l’huile utilisée pour la cuisson, et ce à cause de la législation.

Lire : Les frites au McDo : un peu de patates, beaucoup de chimie

Mais pour Alice Lichtenstein, auteur de cette étude, le principal danger pour la santé provient du fait de commander les différents plats ensemble : par exemple, cheeseburger, frites et cola, car les niveaux de calories, sel et graisses saturées sont élevés pour la plupart des plats testés, en particulier ceux qui sont souvent vendus ensemble.

Les nutritionnistes recommandent en général des apports de 2000 calories par jour (autour de 1700 pour les femmes, 2400 pour les hommes). Or le plat cheeseburger-frites-cola compte entre 1144 à 1757 calories.  En 2013, le contenu énergétique de ce plat représentait 65 % à 88 % des 2.000 calories quotidiennes recommandées ; pour le sodium, ce plat faisait 63 % à 91 % des 2.300 mg recommandés. 

Il y avait aussi des différences entre les chaînes de restaurants. Par exemple, les calories apportées par de petites portions de frites pouvaient varier de 110 calories et 320 mg de sodium.

Dans son guide Le bon choix pour les enfants (lire un extrait ICI  >>), LaNutrition.fr explique quels plats choisir dans une chaîne de restauration rapide. 

Pour Alice Lichtenstein, les fast foods peuvent encore faire des efforts pour améliorer la santé, par exemple en diminuant la taille des portions, la quantité de sel, en privilégiant les viandes maigres et les fromages allégés en graisse.

Lire : Les consommateurs sous-estiment les calories des fast-foods

Lorien E. Urban, PhD, Susan B. Roberts, PhD, Jamie L. Fierstein, MS, Christine E. Gary, MS, and Alice H. Lichtenstein. Temporal Trends in Fast-Food Restaurant Energy, Sodium, Saturated Fat, and Trans Fat Content, United States, 1996–2013. Prev Chronic Dis. 2014; 11: E229. Published online Dec 31, 2014. doi:  10.5888/pcd11.140202

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top