Fruits et légumes : les surgelés parfois plus riches en vitamines que le frais

Par Lanutrition.fr Publié le 24/10/2013 Mis à jour le 10/03/2017
Actualité

Les fruits et légumes surgelés peuvent dans certains cas contenir plus de vitamines et antioxydants que leurs équivalents frais conservés 3 jours au réfrigérateur.

Manger des fruits et légumes frais, oui, mais s’ils n’ont pas traîné trop longtemps au réfrigérateur… Selon deux études britanniques, les produits surgelés seraient souvent préférables, du point de vue nutritionnel, à des fruits et légumes frais qui auraient séjourné 3 jours au réfrigérateur. Il faut noter que ces deux études ont cependant été commandées par une organisation professionnelle britannique, celle des aliments surgelés.

Les fruits et légumes représentent une source importante de fibres, vitamines, minéraux, molécules antioxydantes… Mais ces molécules sont affectées par les conditions de conservation. Les composés phénoliques sont solubles dans l’eau et sensibles à l’oxydation ; une dégradation est possible au congélateur comme au réfrigérateur. La surgélation peut aussi réduire les concentrations en nutriments, en raison des traitements appliqués avant surgélation (blanchiment). La British Frozen Food Federation a commandé deux rapports à la Leatherhead Food Research (1) et à l’université de Chester (2) pour évaluer l’impact des conditions de conservation sur les fruits et légumes frais ou congelés.

Les chercheurs ont utilisé des produits achetés dans des supermarchés britanniques. Ils ont conservé les produits frais dans un réfrigérateur à 4°C pendant 3 jours, et les produits surgelés au congélateur à -20°C. Ceci reproduisait la situation d’un consommateur qui ferait ses courses 2 fois par semaine. Après conservation, les chercheurs ont analysé les concentrations en vitamine C, polyphénols, anthocyanines, lutéine et bêta-carotène.

Résultats : les concentrations mesurées dans les produits surgelés ressemblaient à celles des produits frais avant conservation au réfrigérateur. Mais les concentrations en vitamines et antioxydants avaient diminué pendant la conservation au réfrigérateur, pour atteindre des niveaux souvent inférieurs aux produits surgelés. Cet effet était particulièrement visible dans les baies. Par exemple, pour des myrtilles, les taux de vitamine C étaient supérieurs à 50 mg/kg  lorsqu’elles étaient fraîches ou surgelées, mais n'étaient plus que de 20 mg/kg après 3 jours au réfrigérateur. Dans les deux tiers des cas, il y avait plus de nutriments antioxydants dans les surgelés que dans les fruits et légumes conservés trois jours, rapportent les auteurs.

Selon Rachel Burch de la Leatherhead Food Research, auteur de l’une des études, les résultats « montrent que les produits surgelés peuvent être comparables du point de vue nutritionnel aux produits frais avant stockage ». Pour les auteurs, la perte de qualité nutritionnelle lors de la conservation est probablement plus importante que ce que les consommateurs imaginent.

En conclusion, il est conseillé de consommer les fruits et légumes frais le plus rapidement possible après leur récolte. Ceci implique de faire ses courses fréquemment (ou de disposer d’un potager et d’un verger), ou à défaut d’opter pour des produits surgelés… Les surgelés représentent un complément à considérer.

Lire : Quels fruits et quels légumes pour quelle saison

L'avis de LaNutrition.fr. Les études disponibles sont difficiles à interpréter parce que la teneur en nutriments varie selon les végétaux. Le blanchiment des aliments (traitement thermique) avant surgélation peut entraîner des pertes de vitamine C, caroténoïdes, thiamine (B1), B6 et riboflavine (B2) qui vont de 10 à 60% selon le traitement. Les vitamines du groupe B n'ont pas été mesurées dans cette étude. Mais ces nutriments sont également très sensibles aux conditions de stockage. La vitamine C en particulier est souvent utilisée comme marqueur de la dégradation des nutriments. Les pertes de vitamine C pour des végétaux stockés à 4°C pendant 7 jours vont de 15% pour les petits pois à 77% pour les haricots. A température plus basse, zéro degré, la perte de vitamine C est nulle pour les brocolis. Il faut savoir que si les surgelés peuvent contribuer aux apports en micronutriments, leur teneur en vitamines et minéraux se dégrade elle aussi progressivement dans le congélateur. Donc à consommer dans un délai raisonnable.

Pour tout savoir sur la teneur en antioxydants des aliments, consultez le livre que viennent de réaliser LaNutrition.fr et la spécialiste Juliette Pouyat : Guide des aliments antioxydants - plus de 500 aliments classés selon leur pouvoir antioxydant (lire un extrait ICI  >>).

Sources

(1) R. Burch. Nutritional content of fresh vs frozen foods. Leatherhead Food Research. 19/04/2013. 

(2) G. Bonwick et C. S. Birch. Antioxydants in Fresh and Frozen Fruit and Vegetables: Impact Study of Varying Storage Conditions. University of Chester.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top