Le bisphénol A augmenterait le risque de maladies cardiovasculaires

Par Lanutrition.fr Publié le 23/02/2012 Mis à jour le 22/02/2017
Le bisphénol A pourrait augmenter le risque de maladies cardiovasculaires.

Le bisphénol A est un composé utilisé dans la fabrication industrielle de certains types de plastiques. Ce produit est aujourd'hui reconnu comme perturbateur endocrinien, c'est-à-dire qu'une fois dans notre organisme il se lie aux récepteurs des hormones et empêche ou modifie leur activité. Le bisphénol A est également reconnu comme écotoxique c'est-à-dire qu'il pollue aussi notre environnement et l'écosystème dans son ensemble.

Ce composé est actuellement accusé de multiples méfaits (sur le foie, la fertilité ou les intestins) et les liens semblent chaque jour de plus en plus fort. Un risque augmenté de maladies cardiovasculaires a déjà été soulevé et une nouvelle étude supporte encore cette hypothèse.

En utilisant les données d'une large étude de population Européenne (intitulée EPIC), des chercheurs ont comparé deux groupes d'environ 800 personnes. Le premier ayant été touché par une maladie cardiovasculaire pendant les 10 ans de suivi et l'autre n'ayant rien eu. Puis ils ont comparé les taux urinaires de bisphénol A dans les deux groupes et ont constaté que le risque de maladies cardiovasculaires était plus élevé dans celui qui avait les taux de bisphénol A les plus importants.

Les chercheurs à l'origine de l'étude déclarent : "Cette étude renforce le lien statistique entre le bisphénol A et les maladies cardiaques, mais nous ne pouvons être certain que c'est le bisphénol A lui-même qui est responsable. Il est maintenant très important que les gouvernements organisent des études de sécurité sur la bisphénol A chez l'homme car les informations les plus basiques sur le devenir de ce composé dans le corps humain sont inconnues." Ils ajoutent également que le risque relevé est important, même si l'étude ne permet pas de tirer une conclusion définitive.

Espérons que nos autorités de santé entendent le message.

Référence : Melzer D, Osborne NJ, Henley WE, Cipelli R, Young A, Money C, McCormack P, Luben R, Khaw KT, Wareham NJ, Galloway TS. Urinary Bisphenol: A Concentration and Risk of Future Coronary Artery Disease in Apparently Healthy Men and Women. Circulation. 2012 Feb 21.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top