90% des sucres ajoutés viennent d’aliments ultra-transformés

Par Lanutrition.fr Publié le 10/04/2016 Mis à jour le 17/09/2018
Actualité

Pour avaler moins de sucres, il faut diminuer les aliments ultra-transformés.

Plusieurs études confirment que les aliments ultra-transformés sont une source majeure de sucres ajoutés.

Pourquoi c'est important

Le sucre en excès est un facteur de risque de nombreuses maladies : caries dentaires, obésité et surpoids, hypertension, diabète, maladies cardiovasculaires et peut-être maladies neurodégénératives, certains cancers. Il est donc important de réduire sa consommation de sucre, dès l'enfance; pourtant beaucoup de sucres sont "cachés" y compris dans des aliments en apparence bons pour la santé.

Ce que les chercheurs ont trouvé

Les auteurs classent les aliments en 4 catégories selon la nomenclature NOVA :

  • non transformés ou peu transformés (fruits et légumes frais, secs ou surgelés, céréales, légumes secs, viande, poisson, lait),
  • ingrédients culinaires transformés (sucre, huiles, graisses, sel et autres substances extraites des aliments naturels et utilisées en cuisine),
  • aliments transformés (aliments fabriqués avec un ajout de sel ou sucre ou autres substances culinaires comme les conserves, le pain, le fromage)
  • aliments ultra-transformés (formulations de plusieurs ingrédients qui, en plus de sel, sucre, huiles et graisses incluent des substances non utilisées en cuisine comme des arômes, colorants, édulcorants, émulsifiants ou des aliments peu transformés)

Lire : Qu'est-ce qu'un aliment ultra-transformé ?

Ces aliments ultra-transformés sont donc riches en «additifs», un terme qui, pour reprendre la définition des chercheurs de l'université de Sao Paulo (Brésil) regroupe les additifs réglementaires mais aussi « les arômes et toutes les substances alimentaires qui ne sont pas habituellement utilisées en cuisine et que les industriels utilisent pour imiter les qualités organoleptiques d’un aliment brut et de leur préparation culinaire ou pour masquer des défauts du produit fini. » LaNutrition.fr utilise le terme d'ACE.

Une étude américaine montre que dans 9 cas sur 10, les sucres ajoutés sont apportés par des aliments ultra-transformés. Les sucres représentent 21% des calories des aliments ultra-transformés vendus aux Etats-Unis, contre 2 à 4% de celles des autres aliments transformés ou des aliments peu ou pas transformés. L’étude, parue dans BMJ Open  portait sur 9317 participants de la cohorte NHANES de 2009-2010, représentatifs de la population américaine, âgés d’un an ou plus. Les aliments ultra-transformés représentaient près de 60% des apports énergétiques. Et les résultats montrent qu'une augmentation de 5% de la consommation énergétique provenant des aliments ultra-transformés entraîne une augmentation de 1% de l’énergie provenant des sucres ajoutés.

Selon une étude britannique de 2018, plus on mange d'aliments ultra-transformés, plus on avale de glucides (souvent de médiocre qualité), de sucres libres, de graisses et graisses saturées, et moins on consomme de protéines, de fibres, de potassium. Les personnes qui mangent le plus souvent des aliments ultra-transformés voient leur apport en sucres libres représenter plus de 15% des calories, contre moins de 10% pour celles qui en mangent le moins. Mais dans cette étude, les aliments ultra-transformés contribuaient à plus de la moitié des calories quotidiennes.

En pratique

Les aliments ultra-transformés séduisent le consommateur parce qu'ils sont peu chers (accessibles), pratiques à utiliser (prêts à manger, longue durée de conservation) et attractifs (propriétés organoleptiques intenses). Ils sont aussi et surtout une source importante de profits pour les fabricants, du fait de leurs ingrédients bon marché. Une diminution des aliments ultra-transformés pourrait permettre d’augmenter la consommation d’aliments peu transformés et de plats fraîchement préparés, ce qui conduirait à des bénéfices pour la santé, en plus de ceux apportés par la diminution des sucres. On peut trouver au supemarché des aliments peu transformés. Ce sont ceux que nous répérons pour vous dans nos guides. Par exemple, Bon & Sain au supermarché vous donne 200 produits de bonne qualité et vous dit comment les associer pour faire des plats sains et savoureux.

Pour faire le tri entre les aliments du supermarché, lire nos guides Bon et Sain au supermarchéLe Bon choix au supermarché (lire un extrait ICI >>), Le Bon Choix pour vos enfants

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top