Le thé vert, antidépresseur naturel ?

Par Lanutrition.fr Publié le 01/07/2013 Mis à jour le 10/03/2017
Le thé vert améliore les performances à des tests d’apprentissage de la récompense ; il permettrait de prévenir la dépression.

La consommation régulière de thé vert limite les symptômes dépressifs, d’après une nouvelle étude chinoise publiée dans Nutrition Journal.

Le thé vert (Camelia sinensis) est une boisson largement consommée dans le monde entier. Il contient des polyphénols, dont l’EGCG (épigallocatéchine gallate) et de la caféine. L’EGCG possède de nombreux bénéfices pour la santé : cet antioxydant aurait un intérêt dans la gestion du stress, la prévention et le traitement du cancer et les maladies neuro-dégénératives comme la maladie de Parkinson.

Lire : Les vertus insoupçonnées du thé

24 personnes en bonne santé ont bu du thé vert et 22 un placebo, pendant 5 semaines. Trois fois par jour, 30 minutes après le repas, les participants se préparaient une boisson à partir d’un sachet de 400 mg dissous dans de l’eau chaude. La consommation de caféine associée (20 mg/jour) ne présentait pas de risque pour la santé. Les participants ont effectué un test où ils étaient rémunérés en récompense d’un bon résultat. Les chercheurs ont estimé leur état dépressif grâce aux échelles de dépression : Montgomery et Åsberg d’une part, et Hamilton d’autre part.

La dépression se caractérise par une perte d’intérêt pour les activités du quotidien (anhédonie), y compris celles que le sujet prenait plaisir à pratiquer auparavant. L’anhédonie est le signe d’un problème dans l’apprentissage de la récompense. Précédemment, une étude japonaise avait montré que les personnes âgées consommant du thé vert souffraient moins de dépression. L’objectif de ces travaux était donc de savoir si le thé vert modifiait l’apprentissage de la récompense et donc les symptômes dépressifs.

Résultats : Les consommateurs de thé vert ont vu leurs performances au test de récompense progresser. De plus, d’après leurs résultats sur les échelles de dépression, ils souffraient moins de symptômes dépressifs après avoir consommé du thé vert. En parallèle, l’état dépressif des personnes du groupe placebo est resté stable.

Une hypothèse est que l’anhédonie soit due à une déficience en un messager chimique du cerveau, la dopamine, et/ou une réduction dans sa transmission. L’EGCG pourrait donc influencer la transmission de la dopamine dans le système de récompense.   

Lire : Les quatre super-neurotransmetteurs de votre cerveau

Par conséquent, dans cette étude, la consommation régulière de thé vert augmente l’apprentissage de la récompense et prévient les symptômes dépressifs chez des personnes en bonne santé. Ces résultats ouvrent la voie à de nouveaux traitements contre la dépression.

Par ailleurs, l’EGCG constitue aussi une molécule d’avenir pour le traitement de l’acné.

Lire : L'extrait de thé vert, nouveau traitement contre l'acné

Complément alimentaire d'extrait de thé vert conseillé par LaNutrition.fr : OPC complexe (Vit'all+)

Source

Zhang Q, Yang H, Wang J, Li A, Zhang W, Cui X, Wang K. Effect of green tea on reward learning in healthy individuals: a randomized, double-blind, placebo-controlled pilot study. Nutr J. 2013 Jun 18;12(1):84.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top