Manger du poisson pour prévenir la prématurité

Par Lanutrition.fr Publié le 02/05/2011 Mis à jour le 21/11/2017
Une consommation régulière de poisson durant la grossesse réduirait le risque d’accouchements prématurés.

Consommer 2 à 3 portions de poisson par semaine durant la grossesse, tel est le conseil qui ressort d’une étude publiée dans le journal Obstetrics & Gynecology. Les chercheurs américains ont montré qu’une telle consommation de poisson durant les premiers mois de grossesse permettait de prévenir les accouchements prématurés chez les femmes à risque, confirmant ainsi l’importance de la consommation d’oméga-3 durant la grossesse.

Les auteurs ont suivi 852 femmes enceintes ayant déjà accouché prématurément et ont évalué leur consommation de poisson avant la 22ème semaine de grossesse.

Résultat : le risque d’accouchement prématuré est de 35,9 % chez les femmes consommant plus d’une portion de poisson par mois, contre 48,6 % chez celles en consommant moins. La consommation de 2 à 3 portions de poisson par semaine au cours des premiers mois de grossesse est associée à une diminution de 40 % du risque de prématurité.

Lire également notre dossier sur l'alimentation des femmes enceintes.

Référence :

Klebanoff MA, Harper M, Lai Y, Thorp J Jr, Sorokin Y, Varner MW, Wapner RJ, Caritis SN, Iams JD, Carpenter MW, Peaceman AM, Mercer BM, Sciscione A, Rouse DJ, Ramin SM, Anderson GD; Fish Consumption, Erythrocyte Fatty Acids, and Preterm Birth.  Obstet Gynecol. 2011 May;117(5):1071-1077.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top