Pour maigrir, oubliez les gadgets

Par Collectif LaNutrition.fr - Journalistes scientifiques et diététiciennes Publié le 30/09/2016 Mis à jour le 10/03/2017
Actualité

Les bracelets connectés, traqueurs d’activité et autres applications pour smartphone ne seraient d’aucune utilité pour perdre des kilos en trop.

Pour perdre du poids, il n’y a pas trop de mystère : il faut généralement changer son alimentation et se dépenser plus. Mais aujourd’hui, le consommateur a toutes sortes d’outils d’e-santé (ou de santé connectée) à sa disposition : des applications pour smartphones, des bracelets connectés, des traqueurs d’activité… Ces outils sont-ils utiles contre les kilos en trop ?

Pour le savoir, des chercheurs de l’université de Pittsburg ont mené une étude de 24 mois sur 470 adultes de 18 à 35 ans, en surpoids ou obèses, parmi lesquels 77 % étaient des femmes. Tous devaient suivre un régime faible en calories et avaient pour consigne d’augmenter leur activité physique. Ils ont aussi participé à des sessions hebdomadaires de conseils en groupe sur la santé et la nutrition. Au bout de six mois, ils ont été divisés en deux groupes : 233 continuaient simplement les séances de conseils tous les mois, et les 237 autres ont reçu un outil portable pour suivre leur alimentation et leur activité physique. Cet appareil, le Fit Core de BodyMedia, était porté à l’avant-bras. Un site Internet suivait les résultats. 

Lire : Exercices variés plus protéines : un cocktail qui fait maigrir

Résultats : au bout de 18 mois, les deux groupes présentaient des améliorations dans la composition du corps, l’activité physique, l’alimentation. Mais ceux qui n’ont eu que les conseils sur la santé avaient perdu presque deux fois plus de poids (5,9 kg) que les autres (3,5 kg).

D’après ces résultats, les traqueurs d’activité n’apporteraient aucun bénéfice (sauf aux firmes qui les commercialisent…) par rapport à des approches standard pour perdre du poids. Ces outils sophistiqués et élégants ne permettraient donc pas à leurs utilisateurs d’adhérer plus efficacement à un mode de vie sain, ce qui est pourtant le facteur-clé pour perdre du poids.

John Jakicic, principal auteur de ces travaux, en conclut que « dans ce contexte, ces dispositifs ne doivent pas être considérés comme des outils pour la gestion du poids à la place des conseils de comportements efficaces pour l'activité physiques et l'alimentation. » Il suggère également que les bracelets d'activité fournissent un faux sentiment de sécurité à leurs utilisateurs, qui compteraient trop sur la technologie, au lieu de se focaliser sur leurs comportements.

Lire : Ecouter son corps pour rester mince et en bonne santé

Source

John M. Jakicic et al. Effect of Wearable Technology Combined With a Lifestyle Intervention on Long-term Weight LossThe IDEA Randomized Clinical Trial. JAMA, 2016 DOI: 10.1001/jama.2016.12858

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top