Respirer brièvement des huiles essentielles est bon pour le cœur

Par Lanutrition.fr Publié le 03/12/2012 Mis à jour le 10/03/2017
Actualité

Mais une exposition prolongée pourrait avoir des effets inverses

Selon une étude de Taiwan parue dans l’European Journal of Preventive Cardiology, l’aromathérapie, dont on connaît les bénéfices sur la gestion du stress auraient un effet bénéfique sur le rythme cardiaque et la pression artérielle si l’on en respire pendant une heure. Au-delà, ces bénéfices disparaissent et les huiles essentielles pourraient même avoir des inconvénients.

Une centaine de jeunes hommes et femmes en bonne santé ont été exposés à trois occasions (une fois par semaine) pendant deux heures à des vapeurs d'huiles essentielles libérées par un appareil à ultrasons dans une petite pièce. A chaque visite les chercheurs ont mesuré la fréquence cardiaque au repos, la pression artérielle systolique (PAS) et la pression artérielle diastolique (PAD). Avant l’entrée de chaque participant une huile essentielle pure de bergamote a été vaporisée pendant 1 heure.

Les huiles essentielles sont constituées de centaines de produits chimiques aromatiques qui une fois diffusés donnent des composés organiques volatils (COV). Les niveaux de COV dans la pièce ont également été mesurés tout au long de la période d'étude.

Résultats : le niveau de COV de la pièce était significativement associé à une diminution de la pression artérielle et de la fréquence cardiaque entre 15 et 60 minutes après le début de l'exposition.

Cependant, après une exposition de plus d’une heure - 75 à 120 minutes - les niveaux de COV étaient associés à un risque accru d’augmentation de la pression artérielle moyenne et de la fréquence cardiaque. Ainsi, écrivent les auteurs, «une exposition prolongée de plus d’une heure aux huiles essentielles peut être nocive pour la santé cardiovasculaire chez des sujets jeunes et en bonne santé. »

Les auteurs notent que l'aromathérapie est utilisée depuis longtemps pour soulager le stress et qu’elle est associée à des propriétés curatives. Même l'exposition à des vapeurs de bougies parfumées aux huile essentielles réduit l'anxiété dans des études.

Les auteurs expliquent cependant que les études épidémiologiques ont trouvé une association entre les COV et des effets cardio-respiratoires : l’asthme chez les coiffeurs, par exemple. Des études menées par cette même équipe à Taiwan ont déjà montré que l'exposition aux COV pendant plus d'une heure dans les salons de coiffure peut entraîner une augmentation des concentrations sériques de protéine C-réactive (un marqueur de l'inflammation) et des concentrations urinaires de 8-OHdG (un marqueur du stress oxydant). En savoir plus sur le stress oxydant.

La surexposition aux huiles essentielles, selon les chercheurs, pourrait donc nuire à la santé cardiovasculaire de sujets jeunes et en bonne santé.

Pour aller plus loin : Arrêtons de vieillir de Pierre Boutron

Référence

Chuang K-J, Chen H-W, Liu I-J, et al. The effect of essential oil on heart rate and blood pressure among solus por aqua workers. Eur J Prevent Cardiol 2012; DOI: 10.1177/2047487312469474

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top