Une morsure de tique pourrait déclencher une allergie à la viande rouge

Par Lanutrition.fr Publié le 12/08/2014 Mis à jour le 10/03/2017
Aux Etats-Unis, des médecins signalent une augmentation du nombre de cas d’allergies à la viande rouge liées à des morsures de tiques.

La tique est un parasite qui peut véhiculer des agents pathogènes. Mais voici que des médecins américains lancent une nouvelle alerte : le parasite pourrait être à l’origine de cas d’allergies à la viande rouge !

D'après CBS News, les médecins américains voient de plus en plus ce type de cas d’allergies soudaines (1) : celles-ci apparaissent chez des personnes ayant été piquées par des tiques appartenant à l'espèce Amblyomma americanum. Ce problème récent semble prendre de l’ampleur à mesure que ces tiques gagneraient du terrain aux Etats-Unis.

Les symptômes de l’allergie se déclenchent plusieurs heures après l’ingestion de viande rouge : gonflements de la langue, des lèvres, difficulté à respirer, démangeaisons, voire urticaire généralisé. On ne sait pas si cette allergie est permanente ; chez certains patients, il y a des signes de diminution des anticorps au fil du temps, mais ceux qui ont fait une réaction sévère hésitent à manger à nouveau de la viande…

Du point de vue biologique, la tique porte un sucre absent chez les humains : l’alpha-gal (galactose-alpha-1,3 galactose). Il se trouve que ce sucre se trouve aussi dans la viande rouge, à savoir le bœuf, le porc, le lapin, le chevreuil, l’agneau, mais aussi dans certains produits laitiers ; en revanche, il est absent de la volaille et du poisson. Lors d'une morsure de tique, l'alpha-gal passe dans le sang et des anticorps dirigés contre ce sucre peuvent se former. Ils préparerent le terrain pour une réaction allergique lorsque cette même personne rencontre à nouveau le sucre, mais dans son alimentation cette fois.

Ce n'est pas la première fois qu'un le lien entre les tiques et allergie à la viande est évoqué. À l’université de Virginie, à Charlottesville, le Dr Scott Commins dit voir 2 à 3 nouveaux cas par semaine. Avec son collègue Thomas Platts-Mills, il a publié en 2011 dans Journal of Allergy and Clinical Immunology le premier article faisant le lien entre la tique et l'allergie à la viande rouge (2).

Dans cet article, les auteurs expliquent que c’est en 2009 qu’une nouvelle forme d’allergie différée à la viande rouge a été identifiée chez des patients qui toléraient la viande rouge auparavant. Cette allergie était liée à la présence d’anticorps IgE dirigés contre l’alpha-gal. Or des patients ont signalé que leurs réactions à la viande rouge ont commencé après avoir reçu des morsures de tiques. Les chercheurs ont alors montré que des morsures de tiques étaient liées à la production d’anticorps IgE dirigés contre l’alpha-gal. Ils ont aussi trouvé que ces anticorps étaient fréquents dans les régions où sévissait la tique Amblyomma americanum.

Lire : Maladie de Lyme : le diagnostic pourrait être fait par des tiques

Lire : Maladie de Lyme : un appel officiel à combattre l'épidémie

 

(1) A tick bite can make you allergic to red meat. CBS News. 7 août 2014.

(2) Commins SP, James HR, Kelly LA, Pochan SL, Workman LJ, Perzanowski MS, Kocan KM, Fahy JV, Nganga LW, Ronmark E, Cooper PJ, Platts-Mills TA. The relevance of tick bites to the production of IgE antibodies to the mammalian oligosaccharide galactose-α-1,3-galactose. J Allergy Clin Immunol. 2011 May;127(5):1286-93.e6. doi: 10.1016/j.jaci.2011.02.019.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top