Cancer : miel et gelée royale protègent de la toxicité de la chimiothérapie

Par Marc Gomez Publié le 13/09/2017 Mis à jour le 21/11/2017
Article

Miel et gelée royale pourraient diminuer les effets toxiques pour les reins d'un traitement courant de chimiothérapie.

La cisplatine est un médicament de chimiothérapie très utilisé dans les cancers de l'utérus, des ovaires, de la vessie, du poumon, les leucémies, mais il peut provoquer des atteintes rénales. 

Dans une étude égyptienne, 30 patients qui recevaient un traitement à base de cisplatine (à la dose de 20 mg/m2 pendant 4 à 5 jours) ont été divisés en 3 groupes : 10 patients ont pris 80 grammes de miel (4 cuillères) chaque jour pendant les 3 jours précédant le traitement, et pendant celui-ci; 10 autres ont pris 2 capsules quotidiennes de gelée royale pendant la même période et 10 autres n'ont pris ni miel ni gelée royale.

Résultats : le miel comme le gelée royale ont diminué des marqueurs d'atteinte rénale (créatinine et urée), par rapport au groupe de contrôle. Les changements dans ces paramètres étaient significatifs pour le miel.

Les auteurs concluent que le miel et la gelée royale protègent les reins de la toxicité du médicament. Ces résultats doivent être confirmés dans des études plus importantes.

Le miel et la gelée royale, indique le Dr Nicolas Cardinault, chercheur en apithérapie, ont des propriétés antioxydantes et la gelée royale est anti-inflammatoire. La gelée royale protège aussi le foie des effets indésirables de la chimiothérapie. 

Pour aller plus loin : "Soignez-vous avec les produits de la ruche", par le Dr Nicolas Cardinault

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top