Les atouts santé du pissenlit

Par Marie-Céline Ray Publié le 25/03/2020 Mis à jour le 27/03/2020
Article

C’est le printemps et cette « mauvaise herbe » envahit votre jardin ou votre terrasse ? Ne la jetez pas ! Voici ce que le pissenlit pourrait vous apporter.

Le pissenlit, ou dandelion (Taraxacum officinale), est une plante de la famille des astéracées. Ses feuilles forment une rosette au milieu de laquelle poussent des tiges fleuries. Les fleurs évoluent en graines qui sont dispersées par le vent. Les tiges et les feuilles produisent une sorte de liquide blanc, un latex. Même si les feuilles sont coupées en surface, la racine est capable de régénérer une plante, ce qui explique la persistance des pissenlits d’une année à l’autre.

Le pissenlit est utilisé en médecine traditionnelle depuis des siècles, et dans de nombreux pays. Dans l'ouvrage Physica, Hildegarde de Bingen (1098-1179) le décrit en ces termes : « il a beaucoup de vertus et il est pur dans la nature. Et si on en mange souvent, comme d’un autre aliment, il purge l’estomac et fait disparaître les troubles de la vue. »

Voyons ce que des études plus récentes nous apprennent sur le pissenlit et ses atouts.

Les molécules présentes dans le pissenlit

Le dandelion contient différentes molécules bénéfiques à la santé :

  • Des lactones sesquiterpènes, qui possèdent des propriétés antibactériennes et antifongiques et qui sont probablement à l’origine du goût amer du pissenlit.
  • Des triterpénoïdes comme le taraxastérol, une molécule aux propriétés anti-inflammatoires et antimicrobiennes.
  • Des acides phénoliques : l’acide chlorogénique et l’acide chicorique. Les feuilles et les fleurs contiennent plus de polyphénols que les racines.
  • Du bêta-carotène qui permet de fabriquer de la vitamine A, bénéfique pour la vision. Les feuilles de pissenlit, tout comme les carottes ou les épinards, font partie des aliments les plus riches en bêta-carotène. Le pissenlit contient aussi des vitamines B, C, D et E.
  • Du potassium, dans les feuilles, ce qui expliquerait leur effet diurétique,
  • Des fibres : les feuilles de pissenlit sont plus riches en fibres que celles de la laitue ou des épinards par exemple. De plus, les racines de pissenlit contiennent de l’inuline.

Voir aussi le contenu nutritionnel des feuilles de pissenlit crues

Les effets potentiels du pissenlit sur la santé

Les propriétés du pissenlit ont surtout été étudiées in vitro et chez l’animal, et plus rarement chez l’homme. Les bénéfices les plus souvent décrits sont :

  • Des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes, grâce à l’acide chlorogénique qui est un puissant antioxydant, mais aussi aux molécules présentes dans les fleurs (flavonoïdes, acide coumarique, acide ascorbique).
  • Un effet antidiabétique : le pissenlit permet de lutter contre l’hyperglycémie chez la souris. L’acide chicorique augmente la prise de glucose par les cellules musculaires.
  • Un effet antilipidémique, que nous évoquions dans cet article : Café, pissenlit, poissons gras  ils font la guerre aux bourelets
  • Un effet « détox » : en médecine traditionnelle, le pissenlit est réputé pour son effet détoxifiant et protecteur pour le foie. Les lactones sesquiterpènes auraient un effet hépatoprotecteur.
  • Des effets bénéfiques sur la digestion, avec par exemple une amélioration de l’ulcère gastrique chez l’animal. Le pissenlit stimule la vésicule biliaire. Les racines riches en inuline auraient un effet prébiotique.
  • Et, bien sûr, un effet diurétique à l’origine de son nom français ! Ces propriétés diurétiques ont été démontrées chez des rats mais avec de fortes doses. Une petite étude pilote sur 17 volontaires a montré que les sujets vont uriner plus fréquemment après avoir ingéré un extrait de feuilles de pissenlit.

En pratique

Cueillez les pissenlits uniquement sur des terrains non pollués, loin de la circulation automobile et des épandages de pesticides. Les jeunes feuilles se consomment en salade. Pour atténuer leur amertume, mélangez-les à de la salade ou à de jeunes pousses. Cuites, les feuilles de pissenlit servent à cuisiner des soupes, et séchées elles permettront de préparer des infusions.

Lire aussi : 7 plantes sauvages que nous devrions manger

Références
  1. Clare et al. The Diuretic Effect in Human Subjects of an Extract of Taraxacum officinale Folium over a Single Day. J Altern Complement Med. 2009.
  2. Esatbeyoglu et al. Sesquiterpene Lactone Composition and Cellular Nrf2 Induction of Taraxacum Officinale Leaves and Roots and Taraxinic Acid β-d-Glucopyranosyl Ester. J Med Food. 2017.
  3. González-Castejón et al. Diverse biological activities of dandelion. Nutrition Reviews. 2012.
  4. Wirngo et al. The Physiological Effects of Dandelion (Taraxacum Officinale) in Type 2 Diabetes. Rev Diabet Stud. 2016.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top