Cancer : un régime qui mime le jeûne rend les traitements plus efficaces

Par Lanutrition.fr Publié le 01/09/2016 Mis à jour le 10/03/2017
Un traitement métabolique du cancer mimant le jeûne booste expérimentalement les effets de la chimiothérapie.

Valter Longo est professeur à l'Université de Californie du Sud. Son équipe vient de publier dans la revue Cancer Cell les résultats d’une étude expérimentale qui montre qu’un traitement métabolique du cancer mimant le jeûne stimule l'immunité et amplifie les bénéfices de la chimiothérapie.

"Nous avons créé un régime alimentaire qui mime le jeûne, et nous avons prouvé que cela fonctionne dans le traitement du cancer chez la souris ; nous avons aussi des données cliniques très prometteuses. Maintenant, nous voulons voir si cela pourrait constituer une alternative peu coûteuse à l'immunothérapie, et aussi voir ce qui se passe quand le régime est combiné avec l'immunothérapie," dit le chercheur.

Les promesses du traitement métabolique

Valter Longo est son équipe étudient extensivement les effets du jeûne sur la longévité et les maladies. En 2012, son équipe a montré qu’en associant un jeûne à la doxorubicine, un médicament de chimiothérapie, les tumeurs rétrécissent beaucoup plus que lorsque le médicament seul a été administré. La raison en est que le jeûne prive les cellules cancéreuses de la nourriture dont elles ont besoin pour croître.

Cette voie de recherche, dite « traitement métabolique », basée sur les travaux de l’allemand Otto Warburg, est poursuivie activement dans plusieurs pays, avec des protocoles différents. Il s’agit d’affamer les cellules cancéreuses en les privant du glucose dont elles sont grandes consommatrices et/ou de rediriger leur métabolisme vers celui adopté par les cellules saines.

En France, le Dr Laurent Schwartz, auteur de Cancer : un traitement simple et non toxique (EXTRAIT ICI >>) et le Pr Luc Montagnier, Prix Nobel de médecine travaillent sur une association de compléments alimentaires et médicaments.

Lire : Les promesses du traitement métabolique

Les Allemands et plusieurs équipes américaines explorent les effets d’un régime de type cétogène (très pauvre en glucides, riche en graisses).

Lire : Témoignage : ma vie après un cancer et avec le régime cétogène

L’équipe de Valter Longo est, elle, en pointe sur le jeûne, dont les conséquences physiologiques sont proches de celles du régime cétogène, avec notamment l'état de cétose.

Le jeûne : pas toujours positif

Le problème, c’est qu’un jeûne peut nuire aux patients. En particulier, il affecte temporairement les cellules qui sont la principale arme anti-cancer du système immunitaire, les cellules TIL (lymphocytes infiltrant les tumeurs). Même si ces cellules sortent renforcées d’un jeûne, le déficit temporaire peut être problématique. 

Par conséquent, les chercheurs ont mis au point un régime imitant le jeûne, qui coupe l'approvisionnement en énergie des cellules cancéreuses, tout en alimentant les cellules TIL. Pour les souris, il s’agit d’un régime de type végétarien, pauvre en sucre et en protéines, enrichi en vitamine D, zinc et acides gras, tous éléments dont les cellules TIL ont besoin.

Dans sa nouvelle étude, Valter Longo a prouvé que ce régime - en combinaison avec la chimiothérapie - réduit les tumeurs mammaires chez la souris à un quart de leur taille. Comment l’expliquer ? Par rapport à un groupe témoin, les souris ayant reçu la seule chimiothérapie avaient 70 pour cent de TIL en plus ; les souris ayant reçu le seul régime alimentaire, 80 pour cent de plus, et le groupe ayant reçu les deux thérapies, 240 pour cent de TIL en plus. L'équipe a également montré qu'une enzyme spécifique protégeait les tumeurs de l’action des TIL - mais cette enzyme est inhibée par le régime alimentaire expérimental.

Ce régime alimentaire est déjà administré à des patients, et même si les chercheurs se concentrent surtout sur le cancer du sein et le mélanome, le Pr Longo pense qu’il y a de fortes chances qu’il soit utile pour les patients atteints d'autres formes de cancer.

Ces travaux donnent du crédit au traitement métabolique, qui devrait entrer de plus en plus souvent dans les protocoles thérapeutiques.

3 livres pour suivre un régime pauvre en sucres : Le régime cétogène contre le cancer, Le compteur de glucides, et Céto-cuisine

 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top