Comment le label « bio » influence notre perception des aliments

Par Thierry Souccar - Journaliste et auteur scientifique, directeur de laNutrition.fr Publié le 04/04/2013 Mis à jour le 10/03/2017
Un label "bio" nous fait percevoir un aliment comme plus sain, plus nutritif et plus goûteux.

C'est la démonstration de la puissance d'un label, en l'occurence le bio : une étude menée par l'Université Cornell, sous la direction du Pr Brian Wansink, montre l'étendue de cette influence.

Brian Wansink est l’auteur de dizaines d’expériences de ce type, dont les enseignements ont été rassemblés dans le best-seller Conditionnés pour trop manger.

Lire aussi : Ne tombez pas dans le piège des portions trop grosses

Pour cette nouvelle étude, 115 personnes ont été recrutées dans un centre commercial à Ithaca, dans l’Etat de New York pour participer à cette étude. Elles ont été invitées à évaluer 3 paires de produits alimentaires - 2 yaourts, 2 cookies et 2 portions de chips. Un produit de chaque paire était étiqueté « bio », tandis que l'autre était étiqueté « normal ». En réalité, tous les produits étaient strictement identiques.

Les participants ont été invités à noter le goût et la teneur en calories de chaque article, et combien ils seraient prêts à payer pour eux. Un questionnaire a également porté sur leur environnement et leurs habitudes d'achat.

Même si ces aliments étaient tous les mêmes, le label "bio" a fortement influencé les perceptions des participants. Ceux-ci ont considéré que les cookies et le yaourt dits « bio » avaient beaucoup moins de calories que les mêmes produits « classiques ».

Les participants étaient même prêts à payer jusqu'à 23,4% de plus pour eux. Les aspects nutritionnels de ces aliments ont également été fortement influencés par cet effet de halo. Les cookies et le yaourt « bio » ont été perçus comme plus nutritifs, les chips « bio » plus appétissantes et le yaourt « bio » plus goûteux.

L’étude révèle aussi que les personnes qui étudient le plus les étiquettes nutritionnelles, celles qui achètent régulièrement des aliments bio, celles qui sont le plus concernées par la préservation de l’environnement, sont en réalité les moins sensibles à cet effet de halo.

Les aliments bio ont de multiples avantages réels sur les aliments conventionnels. Cette expérience ne doit pas nous empêcher d’être prudent lorsqu’on achète du bio industriel. Ainsi, les galettes de blé ou de riz soufflé, mais aussi la plupart des aliments sans gluten, ont un index glycémique élevé et peuvent faire grossir.

Lire aussi : Les pièges des aliments sans gluten

Source

Wan-chen Jenny Lee, Mitsuru Shimizu, Kevin M. Kniffin, Brian Wansink. You taste what you see: Do organic labels bias taste perceptions? Food Quality and Preference, 2013; 29 (1): 33

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRISTORE, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top