Comment le lait pourrait augmenter le risque de cancer de la prostate

Par Lanutrition.fr Publié le 13/01/2015 Mis à jour le 10/03/2017
Une méta-analyse de 32 études prospectives confirme le lien entre consommation de produits laitiers et risque de cancer de la prostate.

Dans le cadre de la mise à jour des données publiées en 2007 par le Fonds mondial de recherches sur le cancer (WCRF), des chercheurs britanniques publient les résultats d’une méta-analyse de 32 études de cohorte portant sur la relation entre produits laitiers, calcium et cancer de la prostate. (1)

Selon ces résultats, la consommation de produits laitiers dans leur ensemble est liée à un risque de cancer augmenté de 7% pour chaque portion de 400 grammes par jour. Pour le lait, l’augmentation du risque est de 3% pour chaque portion de 200 grammes, ce risque augmentant de 6% pour le lait écrémé ou demi-écrémé. Pour le fromage, le risque augmenterait de 9% par portion quotidienne de 50 grammes. La consommation de calcium total, et celle de calcium laitiers sont aussi associées à un risque plus élevé, mais pas celle de calcium non laitier ni celle de suppléments de calcium. En revanche, les chercheurs trouvent que l’usage de suppléments de calcium est associé à un risque accru de cancer fatal de la prostate, sur la base il est vrai d’un nombre restreint de données. Cette méta-analyse ne trouve pas de lien avec d’autres produits laitiers comme le beurre ou les crèmes glacées, mais les études sont probablement insuffisantes.

Le cancer de la prostate est le deuxième cancer le plus fréquent chez les hommes, avec près d’un million de nouveaux cas chaque année dans le monde, soit 14% des cas de cancer. Les études montrent que l’incidence de ce cancer est 70 fois plus élevée en Europe du Nord, Amérique du Nord, Australie, Nouvelle-Zélande où l’on consomme de grandes quantités de produits laitiers, par rapport à certaines régions d’Asie et d’Afrique où l’on n’en consomme pas ou peu. Ces études trouvent d’ailleurs que la consommation de produits laitiers est associée à un risque plus élevé de cancer de la prostate. De nombreuses études cas-contrôles, mais aussi de cohorte (études prospectives) ont aussi trouvé une relation entre laitages et cancer de la prostate, d’où cette méta-analyse.

Lire : lait et cancer de la prostate, nouvelle étude

Les risques relevées dans cette étude avec le lait liquide augmentent rapidement lorsqu’on passe de zéro à 100/200 grammes par jour, mais ont tendance à se stabiliser à des dosages supérieurs, alors que pour les autres produits laitiers ils augmentent avec les doses ingérées. Pour le calcium laitier, le risque de cancer augmente lui aussi avec la dose.

Rappelons qu’il s’agit d’études d’observation, qui ne permettent pas de conclure à une relation de cause à effet.

Plus d'informations dans le livre Lait, mensonges et propagande

L’analyse de LaNutrition.fr. Ce site a été le premier à rapporter un risque accru de cancer de la prostate avec une consommation élevée de laitages, au niveau des apports conseillés (3 à 4 portions par jour). Cette relation a longtemps été niée par les autorités sanitaires, et elles est contestée ou minimisée par l’industrie laitière. Les produits laitiers apportent beaucoup de calcium, et certains chercheurs pensent que ce calcium peut jouer un rôle dans le risque de cancer en abaissant le niveau de vitamine D active. Mais il est probable que d’autres facteurs sont à l’œuvre si réellement les laitages augmentent le risque de cancer de la prostate. Par exemple, les produits laitiers augmentent fortement le niveau d’IGF-1, un facteur de croissance qui favorise la prolifération des cellules normales et cancéreuses de la prostate, et inhibe leur destruction par apoptose. L’analyse de 12 études prospectives montre qu’un taux élevé d’IGF-1 est associé à un risque de cancer de la prostate augmenté de 38%. (2) Le lait est aussi une source importante de phosphore, et ce minéral a été associé à un risque élevé de ce cancer. LaNutrition.fr conseille depuis l’origine de ne pas consommer plus d’un, voire deux produits laitiers par jour.

 Sources

(1) Aune D. Dairy products, calcium and prostate cancer risk : a systematic review and meta-analysis of cohort studies. Am J Clin Nutr 2015;101:87-117. (2) Roddam AW. Insulin-like growth factors, their binding proteins, and prostate cancer risk : analysis of individual patient data from 12 prospective studies. Ann Intern Med 2008;149:461-471,W83-8.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top