Découverte : Les hommes préhistoriques buvaient du lait et mangeaient des céréales

Par Lanutrition.fr Publié le 01/04/2016 Mis à jour le 10/03/2017
La découverte de paléontologues sud-africains bouleverse les certitudes sur l'alimentation paléolithique.

C’est lors de l’introduction de l’élevage et de l’agriculture, il y a 10000 ans, que les hommes ont commencé de consommer des produits laitiers et des céréales. Voilà du moins ce qu’on croyait il y a encore quelques jours. Car des paléontologues sud-africains publient une étude qui bouleverse les connaissances sur l’évolution de l’alimentation humaine.

Lire : Le régime Paléo

Des chercheurs de l’université de Witwatersrand rapportent dans le Journal of Paleontology Research la découverte sur le site préhistorique de Sterkfontein, en Afrique du Sud, de plusieurs ossements humains, notamment des os du doigt et des dents appartenant à l'espèce Homo habilis. Ils sont, selon eux, la preuve que nos ancêtres buvaient du lait et mangeaient un pain rustique il y a 2,5 millions d’années.

Pour arriver à cette conclusion saisissante, Pieter Beeskoot et Heyneke Boorsein ont fait appel à la mesure des isotopes du carbone et de l’azote dans le collagène osseux, une technique qui permet de reconstituer l’alimentation des omnivores. Et ils sont formels : «Nous avons retrouvé, écrivent-ils, la signature d’une alimentation riche en produits laitiers et en blé, guère éloignée de celle que nous connaissons aujourd’hui. En fait, nous avons estimé que nos ancêtres mangeaient 3 à 4 produits laitiers par jour ce qui pourrait expliquer l’exceptionnelle solidité de leurs os. Ils mangeaient aussi l’équivalent d’une baguette de pain, ce qui leur permettait probablement de courir de longues distances

Non loin de la grotte où les ossements ont été retrouvés, les chercheurs ont mis à jour un rocher creusé de plusieurs orifices de la taille d'une baguette. «En été, écrivent-ils, la température dépasse 40 degrés. Nous pensons qu’Homo Habilis, qui ne maîtrisait pas le feu, utilisait ces trous pratiqués dans la roche comme four pour faire cuire au soleil une farine grossière tirée d’une forme ancestrale de blé qu’il cultivait dans un petit lopin de terre devant la grotte. Ce pain rustique était ensuite distribué à la tribu. De là probablement l’idée, transmise depuis plus de deux millions d’années, qu’il faut un féculent à chaque repas. »

Pour la consommation de lait, l'explication est simple : «Nos ancêtres couraient après les aurochs pendant des heures. Lorsque l’animal est épuisé, il se laisse approcher et se laisse traire sans broncher

Ces découvertes bousculent les fondations de l’un des régimes alimentaires les plus populaires des pays développés : le paléo. Le régime paléo consiste à éliminer les aliments qui étaient soi-disant indisponibles à l’ère préhistorique. Il exclut donc les produits laitiers et les céréales. Une révision s'impose désormais.

Pr Loren Cordain : La vérité sur le régime de nos ancêtres

Contacté par LaNutrition.fr, Julien Venesson, l'auteur du best-seller «Paléo Nutrition», admet s’être trompé « en toute bonne foi ». «Je m'excuse pour cette méprise auprès de nos lecteurs, explique Julien Venesson, qui travaille d’ores et déjà à l’écriture d’un nouveau livre au titre prometteur : «Le régime Homo habilis : baguette et camembert pour améliorer ses performances

NB, attention poisson : cet article a été publié le 1er avril 2016.

Source : Beeskoot P., Boorsein H. : Milk and Wheat as Dietary Staples in a Hominin Group from Olduvai Gorge. Journal of Paleontology Research, 2016;3:25-32.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top