Grossesse : l’acide folique pourrait prévenir les retards de langage

Par Lanutrition.fr Publié le 12/10/2011 Mis à jour le 21/11/2017
La consommation de suppléments d’acide folique avant et pendant la grossesse serait associée à une diminution du risque de retard de langage chez l’enfant.

Une nouvelle étude publiée dans Journal of the American Medical Association confirme le rôle indispensable de l’acide folique durant la grossesse. Il a en effet été mis en évidence qu’un enfant de 3 ans avait moins de risques de présenter un retard de langage sévère lorsque sa mère avait pris des suppléments d’acide folique avant et pendant sa grossesse que lorsqu’elle n’en avait pas pris.

Les chercheurs de l’Institut  Norvégien de Santé Publique d’Oslo ont suivi près de 39000 femmes enceintes, puis leurs enfants jusqu’à l’âge de 3 ans. Chaque mère a évalué le langage de son enfant.

Résultats : A l’âge de 3 ans,  204 des enfants participant à l’étude présentent un retard de langage sévère. Chez les enfants dont la mère a pris des suppléments d’acide folique, le risque de retard de langage est de 0,4 % alors que le risque des enfants dont la mère n’a pas pris de suppléments est de 0,9 %.

Référence :

Christine Roth, Per Magnus, Synnve Schjølberg, Camilla Stoltenberg, Pål Surén, Ian W. McKeague, George Davey Smith, Ted Reichborn-Kjennerud, Ezra Susser; Folic Acid Supplements in Pregnancy and Severe Language Delay in Children. JAMA, 2011; 306 (14): 1566-1573 DOI: 10.1001/jama.2011.1433

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top