L’anorexie et la boulimie pourraient nuire à la fertilité

Par Collectif LaNutrition.fr - Journalistes scientifiques et diététiciennes Publié le 17/08/2011 Mis à jour le 21/11/2017
Les femmes qui ont été sujettes à des troubles du comportement alimentaires auraient plus de difficultés à concevoir un enfant que les autres.

Les troubles du comportement alimentaires (TCA) seraient associés à des problèmes de fertilité. Selon les chercheurs du King's College London, les femmes ayant souffert d’anorexie et /ou de boulimie au cours de leur vie auraient plus de mal que les autres à tomber enceinte.

Les auteurs ont suivi 11088 femmes enceintes afin d’étudier la relation entre les TCA et la fertilité. Parmi les participantes, 352 avaient des antécédents de TCA.

Résultats : les femmes ayant souffert de TCA ont plus de probabilité que les autres de mettre plus de six mois avant de tomber enceinte : 39,5 % contre 25 %. Par ailleurs, elles ont plus souvent recours à l’aide médicale à la procréation (6,2 % contre 2,7 %).

Pour en savoir plus, consultez notre dossier sur le régime fertilité.

Référence :

Easter A, Treasure J, Micali N. Fertility and prenatal attitudes towards pregnancy in women with eating disorders: results from the Avon Longitudinal Study of Parents and Children.
BJOG 2011; DOI: 10.1111/j.1471-0528.2011.03077.x.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top