Le lait est toxique pour la prostate

Par Lanutrition.fr Publié le 23/01/2013 Mis à jour le 10/03/2017
Nouvelle étude : le lait entier est associé au cancer fatal de la prostate au-delà d'une seule portion par jourCette étude renforce les interrogations sur les recommandations officielles visant à consommer 3 à 4 laitages par jourLaNutrition.fr recommande désormais de ne pas dépasser une portion de laitages par jour

Faut-il faire figurer un avertissement sur les bouteilles de lait, les yaourts et les fromages, comme cela existe pour le tabac, afin d’informer la population des risques des laitages à dose élevée, voire même à dose modérée ?  La question est ouvertement posée après une nouvelle étude publiée dans l’édition de janvier du Journal of Nutrition confirmant que la consommation de produits laitiers est associée à un risque plus élevé de cancer de la prostate. Cette fois, c’est surtout le lait entier qui est en cause (1).

L’analyse a été conduite par les chercheurs de l’Ecole de santé publique de Harvard, à partir des données issues de l'étude des Professionnels de santé (Physicians' Health Study) portant sur 21660 participants.

Par rapport aux hommes qui consommaient moins d’une demi-portion de laitages par jour, ceux qui en consommaient plus de 2,5 avaient un risque de cancer plus élevé de 12%. Le lait écrémé ou demi-écrémé était associé à un risque de cancer localisé, de stade précoce, alors que le lait entier était associé à un risque de cancer fatal, soit un risque accru de 49% pour une quantité supérieure à 237 mL par jour (1 portion). Lorsque la survie est prise en compte, la consommation de lait entier est également associée à un risque de progression vers un cancer fatal multiplié par 2,17.

On dispose désormais de très nombreuses preuves, aussi bien épidémiologiques qu’expérimentales, qui incriminent la consommation de laitages dans le cancer de la prostate, en particulier sous ses formes les plus agressives. Ainsi, chez l’animal, la consommation de lait entier stimule le développement de tumeurs de la prostate (2).

Les pouvoirs publics encouragent toujours l’ensemble de la population à consommer 3 à 4 portions de laitages par jour en dépit des preuves montrant que cette stratégie ne réduit pas les fractures osseuses. Compte tenu des dernières données scientifiques, LaNutrition.fr conseille désormais de limiter par précaution sa consommation de laitages à une portion par jour, à l'instar de l'Ecole de santé publique de Harvard. Cette dose d'une portion de laitages par jour n'est pas associée à des risques particuliers et peut donc être consommée sans risque si l'on tolère les laitages.

Pour aller plus loin, lire : Lait, mensonges et propagande nouvelle édition de Thierry Souccar.

Références

(1) Song Y, Chavarro JE, Cao Y, Qiu W, Mucci L, Sesso HD, Stampfer MJ, Giovannucci E, Pollak M, Liu S, Ma J. Whole Milk Intake Is Associated with Prostate Cancer-Specific Mortality among U.S. Male Physicians. J Nutr. 2013 Feb;143(2):189-196.

(2) Qin LQ. The effects of commercial whole milk on the prostate carcinogenesis in rats with or without induction by 2-amino-1-methyl-6-phenylimidazo[4,5-b]pyridine. J Health Sci 2006 52(4):419-424.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top