L’épicatéchine, une molécule miracle ?

Par Lanutrition.fr Publié le 11/03/2007 Mis à jour le 21/11/2017

Le chocolat fait encore une fois parler de lui. Cette fois, c’est un de ces composés qui est à la une : l’épicatéchine, un polyphénol doté de bien des vertus.

Toute l’histoire commence avec l’observation d’une peuplade vivant à Kuna, au Panama., ce sont de grands buveurs de chocolat et peuvent en consommer jusqu’à quarante tasses par semaine. Le Pr Hollenberg, médecin à Harvard, a passé des années à les observer et il a constaté que le risque de contracter quatre des cinq maladies les plus mortelles : l’infarctus, l’insuffisance cardiaque, le cancer et le diabète était réduit à moins de 10% chez eux.

Selon Hollenberg, c’est la consommation de cacao qui les protège de ces maladies. Et la molécule active dans le cacao serait l’épicatéchine, un flavonoïde que l’on retrouve en moindre quantité dans le thé, le vin, le chocolat et quelques fruits et légumes. Pour le magazine Chemistry & Industry, l’exploitation de l’épicatéchine pourrait avoir un impact aussi grand que l’introduction de la pénicilline ou la pratique de l’anesthésie générale. En effet, si ces observations sont confirmées, l’épicatéchine serait à même de combattre les quatre maladies les plus répandues dans le monde occidental.

Certains experts en nutrition voudraient même pouvoir classer l’épicatéchine en tant que vitamine alors qu’elle n’en possède pas tous les critères. En effet, les vitamines sont essentielles au métabolisme, à la régulation et à la croissance cellulaire et un déficit vitaminique est généralement lié à une maladie. A l’heure actuelle, la science n’attribue pas ces propriétés à l’épicatéchine. Pourtant des études sont en cours pour prouver qu’un déficit en épicatéchine pourrait causer des maladies comme le diabète ou l’angor.

Malheureusement, cette bonne nouvelle ne nous autorise pas à se jeter sur la première tablette de chocolat venue. En effet, Les chocolats commercialisés sont aussi riches en sucre et graisse et leur teneur en épicatéchine est quasi nulle, sauf dans le chocolat noir. Les fabricants retirent effectivement cette substance qui donne son goût amer au cacao pur.

 

http://www.chemind.org Cocoa 'vitamin' health benefits could outshine penicillin

 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top