Vin

Les vertus santé du vin sont disputées, pourtant les études attestent des bienfaits d'une consommation régulière et modérée. Quel vin choisir et comment le consommer ? LaNutrition.fr vous répond.

Point de vue
Les meilleurs vins français pour la santé

Quel vin choisir pour favoriser la santé ? Roger Corder, professeur de médecine expérimentale à Londres et auteur de l’ouvrage « Boire mieux pour vivre vieux » a passé en revue de nombreux vins issus du terroir français pour dégotter les crus les plus riches en polyphénols. Il confie sa sélection à LaNutrition.fr.

L'essentiel
Le French Paradox : contesté, mais toujours d’actualité

Les Français jouissent d’une mortalité cardiovasculaire faible alors qu’ils ne devraient pas : ils consomment des graisses, ont un cholestérol plutôt élevé. C’est le French Paradox, popularisé par Serge Renaud et Michel de Lorgeril et qu’ils attribuent en partie au vin. Cette exception française est aujourd’hui contestée, mais elle résiste.  

Point de vue
Jean-Bernard Ruidavets, French Paradox : le vin en question

En dépit de facteurs de risque identiques, les Français jouissent d’une santé cardiovasculaire à faire pâlir nos voisins européens. Pour certains chercheurs, cette énigme, le fameux French paradox, trouverait son explication dans la consommation de vin des Français. Pas si simple dit le Dr Jean-Bernard Ruidavets (Inserm, U558 à Toulouse) qui a publié en 2004 une étude dans le journal médical European Heart Journal (1).

L'essentiel
Vin et cancer : la presse française en folie

La publication du rapport de l’Institut national du cancer sur la consommation d’alcool et le risque de cancer avait mis la presse française en ébullition en février 2009. Fallait-il que les journalistes aient abusé de l’alcool pour tirer à boulet rouge sur le vin à peine le communiqué de presse de l’Inca publié ?Depuis, les autorités et les études scientifiques ont complètement discrédité le rapport de l’Inca.LaNutrition.fr revient sur les réactions de la presse à cette époque….

L'essentiel
Exclusif : Le risque de cancer diminuerait dès le premier verre de vin

Une grande étude française montre que les hommes qui consomment du vin ont un risque plus faible de mourir plus tôt, qu’il s’agisse de la mortalité prématurée par cancers ou maladie cardiovasculaire. Ils ont aussi un risque globalement plus faible de mourir d’un cancer, en particulier cancers aéro-digestifs et cancer du poumon.

Conseils
3 aliments banals qui pourraient vous éviter un cancer

Les estrogènes sont des hormones femelles impli quées dans le cancer du sein et de la prostateCes hormones sont produites sous l'action d'une enzyme appelée aromatase. Certains aliments peuvent diminuer l'expression de l'aromatase et donc le niveau des estrogènes

Actualité
Le vin, un antidépresseur ?

Les personnes qui boivent 2 à 7 verres de vin par semaine auraient un risque diminué de 32 % de souffrir de dépression, par rapport aux abstinents.

A découvrir également

Vos aliments à la loupe
Back to top