L’huile d’olive : votre estomac lui dit merci !

Par Lanutrition.fr Publié le 14/02/2007 Mis à jour le 21/11/2017
Actualité

Nouvel atout inattendu de l'huile d'olive ! Elle pourrait prévenir et combattre les infections dues à Helicobacter pylori qui sont responsables chaque année de dizaines de milliers de cas d’ulcères d’estomac, de gastrites et parfois même de cancers.

 

Bonne pour le cœur mais aussi pour l’estomac, l’huile d’olive ! Selon une étude espagnole (1), les composés antioxydants contenus dans l’huile d’olive sont efficaces contre plusieurs souches de H. pylori présentes dans la paroi de l’estomac. Ces résultats n’ont pas été confirmés chez l’homme mais si c’est le cas, incorporer de l’huile d’olive vierge dans ses préparations culinaires pourrait suffire à protéger le corps contre cette bactérie.

Les propriétés de l’huile d’olive seraient dues à une classe d’antioxydants appelés composés phénoliques. Les vertus des phénols médicales des phénols sont connues depuis plusieurs années et ont été étudiées dans des produits comme le vin rouge ou le thé vert qui en renferment de grandes quantités. Cependant, aucune étude n’avait jaugé les propriétés antibactériennes de l’huile d’olive, l’un des rares extraits végétaux à en contenir beaucoup.

Pour évaluer l’action de l’huile d’olive les chercheurs ont recréé en laboratoire un milieu similaire à l’intérieur de l’estomac. Ils ont constaté que les composés phénoliques qu’elle comporte restaient stables plusieurs heures, malgré l’acidité simulée. D’autre part, ils ont observé un effet antibactérien puissant sur huit souches de H. pylori, y compris trois d’entres-elles résistantes aux antibiotiques.

H. pylori vit exclusivement dans l'estomac humain et est le seul organisme connu pouvant survivre dans un environnement aussi acide. Elle possède une forme hélicoïdale (d'où le nom de « Helicobacter ») et peut se visser dans la paroi stomacale afin de la coloniser. De nombreux ulcères sont causés par des infections de H. pylori, même si la plupart des humains infectés ne développent jamais de tels symptômes.

J.I.

(1) Romero, C. Journal of Agricultural and Food Chemistry, Feb. 21, 2007; Vol. 55: pp. 680-686. News release, American Chemical Society.

 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top