L’obésité et l’inactivité pourraient favoriser les douleurs chroniques

Par Lanutrition.fr Publié le 22/06/2011 Mis à jour le 21/11/2017
La pratique d’une activité physique serait associée à une diminution du risque de douleurs chroniques.

Douleurs au niveau du cou, des épaules, du dos. D’après une étude publiée dans l’American Journal of Epidemiology, ces maux, qui altèrent la qualité de vie, seraient moins répandus chez les personnes qui font régulièrement de l’exercice et maintiennent un poids un normal.

Les chercheurs de l’Université norvégienne des sciences et technologies ont suivi près de 30000 personnes durant 11 ans afin d’étudier le lien entre activité physique, poids corporel et douleurs chroniques. Les participants ont été répartis dans différents groupes en fonction de leur indice de masse corporelle (IMC) et de leur activité physique.

Résultats : durant le suivi, un participant sur 10 a développé des douleurs lombaires et 2 participants sur 10 ont développé des douleurs au niveau du cou ou de l’épaule. Chez les personnes obèses, le risque de développer de telles douleurs est augmenté d’environ 20 % par rapport à celui des personnes de poids normal. Par ailleurs la pratique de 2 heures d’activité physique par semaine réduit ce risque de plus de 20 % chez les hommes et de près de 10 % chez les femmes.

L’excès de poids et l’inactivité physique pourraient donc jouer un rôle dans l’augmentation du risque de douleurs chroniques.

Référence:

Tom Ivar Lund Nilsen,  Andreas Holtermann , Paul J. Mork; Physical Exercise, Body Mass Index, and Risk of Chronic Pain in the Low Back and Neck/Shoulders: Longitudinal Data From the Nord-Trøndelag Health Study. Am. J. Epidemiol. (2011) doi: 10.1093/aje/kwr087.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top