Des probiotiques pour diminuer l’inflammation?

Par Juliette Pouyat Publié le 15/03/2019 Mis à jour le 15/03/2019
Actualité

Une supplémentation en probiotiques peut aider, selon une méta-analyse récente, à diminuer l’inflammation impliquée dans certaines pathologies.

Pourquoi c’est important

L’inflammation chronique de faible grade ou inflammation à bas bruit se caractérise par la circulation constante de molécules pro-inflammatoires et inflammatoires dans l’organisme, à des niveaux pas nécessairement élevés. Cette inflammation est associée à un risque accru de maladies chroniques comme le diabète de type 2, l’obésité, le syndrome métabolique ou encore les maladies cardiovasculaires. Une mauvaise alimentation, l’inactivité physique ou encore le tabagisme et l’alcool favorisent l’inflammation. Une modification de ces facteurs du mode de vie peut réduire l’inflammation.

Dans une nouvelle étude parue dans l’European Journal of Nutrition, des chercheurs ont cherché à savoir si une supplémentation en probiotiques, en modulant le microbiote intestinal, pouvait réduire l’inflammation.

L’étude

Les chercheurs ont rassemblé 42 essais cliniques dans lesquels 1138 participants – en bonne santé ou souffrant d’une pathologie – ont reçu une supplémentation en probiotiques durant des périodes allant de 1 à 52 semaines. 1120 participants ont constitué le groupe de contrôle.

Les résultats montrent que la supplémentation en probiotiques – par rapport à un placebo – permet de réduire significativement les concentrations de divers marqueurs de l'inflammation : la protéine C-réactive, les interleukines 6, 12 et 4 ainsi que le TNF-α. En revanche, les probiotiques permettent d’augmenter significativement la concentration dans le sang d’interleukine-10, une cytokine anti-inflammatoire.

D’après les résultats de l’étude, des doses de probiotiques d’au-moins 100 UFC/jour sont nécessaires pour obtenir une diminution significative de l’inflammation et les bifidobactéries seraient plus efficaces que les lactobacilles pour réduire l’inflammation.

Les probiotiques, en modulant le microbiote intestinal, contribueraient à corriger la perméabilité de l’intestin – et donc à diminuer les réactions inflammatoires – et pourraient également favoriser la production d’acides gras à chaîne courte connus pour diminuer l’inflammation.

En pratique

Pour diminuer l’inflammation chronique, commencez par adopter une alimentation anti-inflammatoire : évitez les aliments transformés et frits, à index glycémique élevé, consommez des fibres, des céréales complètes, choisissez bien vos graisses. Ce type d’alimentation est également favorable à l’équilibre de votre microbiote intestinal. 

Lire aussi : Les aliments qui combattent l’inflammation (abonnés)

En dehors des probiotiques, certains compléments alimentaires – comme le zinc, la vitamine C, le magnésium, etc. – peuvent également aider à diminuer l’inflammation : pour savoir comment et à quelle dose les prendre, lisez  Les compléments alimentaires qui combattent l’inflammation.

Enfin, sachez que certaines pratiques sont bonnes pour diminuer l’inflammation : le sport, vivre à la campagne, les émotions positives

Pour en savoir plus sur les probiotiques, et leurs effets santé, lire Le nouveau guide des probiotiques

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top