Pourquoi nos ados dorment moins (ce n'est pas seulement à cause des écrans)

Par Juliette Pouyat Publié le 21/02/2015 Mis à jour le 10/03/2017
Les ados dorment de moins en moins. Il y a les écrans bien sûr, mais aussi les kilos en trop.

Environ un tiers des adolescents ne dorment pas assez la nuit et cela a un impact sur leurs études, leur bien-être mental et leur santé physique. Selon une nouvelle étude parue dans la revue Pediatrics, les adolescents dorment moins depuis le milieu des années 90, et contrairement à ce que l’on pourrait penser, cela ne correspond pas à l’arrivée des téléphones portables, des écrans et des réseaux sociaux. Cette diminution du sommeil coïncide avec l’augmentation de l’obésité des jeunes.

Lire : les écrans volent le sommeil des ados

Les troubles du sommeil chez les adolescents peuvent être à l’origine de différents problèmes de santé ou de comportement comme par exemple des troubles de la santé mentale, des comportements imprudents, de moins bonnes performances scolaires, la consommation de substances (drogues) et la prise de poids.

Lire : réduire le risque de diabète en dormant

Dans cette étude, les chercheurs ont analysé les données d’une enquête –Monitoring the Future- concernant 272 077 élèves en classe de 4ème, seconde et terminale dans 130 établissements publics et privés et recueillies entre 1991 et 2010. Chaque élève a répondu à deux questions concernant ses habitudes de sommeil : à quelle fréquence dorment -ils au moins 7 heures par nuit et à quelle fréquence dorment-ils moins que ce qu’ils auraient dû.

Les résultats montrent qu’en 20 ans, le temps de sommeil des adolescents a décliné : cela s’explique en partie par le fait que biologiquement, en vieillissant, les ados ont besoin de moins d’heures de sommeil. Mais l’âge n’est pas le seul facteur à affecter la durée du sommeil. Les auteurs ont ainsi noté une baisse significative du nombre d’adolescents ayant déclaré dormir au moins 7 heures par nuit entre la période 1991-1995 et 1996-2000, et ce dans toutes les classes d’âges. Il semble donc qu’un autre facteur affecte la durée du sommeil de tous les élèves, à tous les âges.

Fait surprenant : les chercheurs s’attendaient à trouver une diminution des heures de sommeil au cours des dernières années avec l’arrivée des téléphones portables, des tablettes et des réseaux sociaux. Ce ne fut pas le cas. « Je pensais que nous verrions une diminution des heures de sommeil dans les dernières années de l’étude, parce que beaucoup de choses ont été écrites concernant les nouvelles technologies qui affectent négativement le sommeil des adolescents » dit Katherine Keyes, auteure de l’étude.

En fait la diminution des heures de sommeil depuis le milieu des années 1990 correspond à la période d'augmentation de l’obésité infantile.

En effet, l’obésité est liée à des troubles de la santé et des modifications au niveau du sommeil notamment les apnées du sommeil. « La diminution du temps de sommeil particulièrement dans les années 90 à travers tous les âges correspond à une période où nous avons également noté une augmentation de l’obésité chez les jeunes dans toutes les classes d’âges » dit Katherine Keyes. Depuis cette période, les habitudes concernant le sommeil n’ont pas empiré mais ne se sont pas améliorées non plus, ce qui est préoccupant étant donné l’impact à long-terme des troubles du sommeil sur la santé globale.

L’étude a révélé une autre tendance inquiétante : les jeunes appartenant à des familles à faibles revenus et faisant partie de minorités raciales et ethniques étaient plus susceptibles de déclarer dormir régulièrement moins de 7 heures par nuit mais également estimer qu’ils dormaient suffisamment. Ceci révèle un échec des messages de santé publique pour informer tous les groupes d’adolescents à propos de la quantité de sommeil dont ils ont besoin par nuit, c’est-à-dire environ 9 heures.

Pour les auteurs, les adolescents devraient être mieux informés de l’importance du sommeil pour leur santé, et les parents veiller à ce que leurs enfants pratiquent une activité physique et s'alimentent correctement.

Pour bien choisir les aliments de vos enfants : Le bon choix pour vos enfants (LIRE UN EXTRAIT ICI >>)

Source

Keyes KM, Maslowsky J, Hamilton A, Schulenberg J. The Great Sleep Recession: Changes in Sleep Duration Among US Adolescents, 1991-2012. Pediatrics. 2015 Feb 16. pii: peds.2014-2707. [Epub ahead of print]

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top