Derniers articles de

Actualité

Les résultats de l’étude française NutriNet montrent que les personnes qui consomment le plus d’aliments bio, donc sont moins exposées aux pesticides, ont moins de risque de souffrir d’un syndrome métabolique (un facteur de risque cardiovasculaire et de diabète).

Juliette Pouyat
Publicité
Back to top