Régime à index glycémique élevé : les risques pour la santé confirmés

Par Lanutrition.fr Publié le 18/03/2008 Mis à jour le 06/02/2017
Une nouvelle étude australienne confirme les méfaits sur la santé d’une alimentation à index glycémique élevé.

Selon une étude Australienne, la consommation d’aliments à index glycémique (IG) élevé favoriserait l’apparition du diabète de type 2, de maladies cardio-vasculaires et même de certains cancers.

Pour parvenir à cette conclusion les chercheurs de l’Université de Sydney ont analysé les données de 37 études afin de déterminer précisément l’impact sur la santé des aliments à IG élevé. Conclusion : une alimentation à IG élevé augmente les risques de diabète, maladies cardio-vasculaires et cancers.

Le lien entre une alimentation à IG élevé et les risques de diabète sont bien connus. En effet les aliments à IG élevé provoquent une forte augmentation de la glycémie qui entraîne elle-même une sécrétion d’insuline par le pancréas. Si vous n’êtes pas diabétique, ce mécanisme marche en théorie très bien. Mais ce n’est pas parce qu’il fonctionne correctement aujourd’hui que cela va durer. Explication d’un des chercheurs : « Si vous avez un taux de sucre dans le sang constant mais de fortes concentrations en insuline, vous pouvez user votre pancréas et provoquer l’apparition d’un diabète de type 2 à long terme ».

Mais le diabète n’est pas la seule maladie liée à une alimentation à IG élevé. Les chercheurs ont également mis en évidence que ce mode l’alimentation était lié à un risque augmenté de cancer. Pourquoi ? Parce qu’il augmente également la sécrétion d’une substance appelée l’IGF-1 pour Insulin Like Growth Factor. « Ces 2 hormones, en augmentant la croissance cellulaire, accroissent les risques de développer un cancer », déclare un des chercheurs.

Si l’on ajoute à cela le fait que les aliments à IG élevé prédisposent aux maladies cardiovasculaires on comprend qu’il soit préférable de manger des aliments à IG faible.

D’ailleurs la conclusion des chercheurs est sans appel : « Un régime à IG bas réduit le risque d’apparition de maladies chroniques ». A bon entendeur…

Céline Borg

A consulter :

Le nouveau régime IG du collectif LaNutrition.fr (EXTRAIT ICI >>)

Le nouveau régime IG diabète du docteur Jacques Médart 

Alan W Barclay, Peter Petocz, Joanna McMillan-Price, Victoria M Flood, Tania Prvan, Paul Mitchell, and Jennie C Brand-Mille, « White bread may bring greater disease risk », The American Journal of Clinical Nutrition, March 2008

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top