Sport ados : collations trop caloriques et trop sucrées pendant les matchs

Par Lanutrition.fr Publié le 07/05/2014 Mis à jour le 10/03/2017
Les adolescents qui pratiquent un sport ne sont pas plus minces que les autres. Peut-être parce qu'ils consomment des aliments très caloriques et des boissons sucrées lors des matches.

Faire du sport c’est bien, mais si cela s’accompagne de mauvaises habitudes alimentaires, c'est problématique. Or, certains comportements des jeunes sportifs pourraient contribuer à des problèmes de poids ultérieurs, ou pour le moins à annihiler les bénéfices de l'exercice. C’est le résultat d’une petite étude américaine du Wake Forest Baptist Medical Center, parue dans Childhood Obesity, portant sur des enfants qui pratiquent le baseball.

Chez les enfants, il est recommandé de pratiquer au moins une heure d’activité physique modérée à intense par jour. Le sport peut être un moyen d’augmenter la dépense énergétique et de lutter contre l’obésité infantile. Il joue aussi un rôle social positif.

Lire : 7 conseils pour faire aimer le sport à vos enfants

L’objectif de cette étude était d’observer les aliments consommés par des enfants lors de matches de baseball. En effet, le surpoids et l’obésité chez les jeunes qui pratiquent un sport est à peu près aussi fréquent que dans les moyennes nationales américaines ; près de la moitié des enfants obèses (48 %) pratiquerait un sport. C'est pourquoi les chercheurs s'interrogent sur l'alimentation de ces jeunes.

Les participants étaient 51 garçons âgés de 8 à 11 ans et leurs familles (179 adultes et 83 enfants), représentant un total de 313 personnes. Les chercheurs ont relevé les aliments consommés par les joueurs et les membres de leur famille pendant 12 parties de baseball ayant lieu dans une petite ville de Caroline du Nord. Les 313 spectateurs et joueurs ont consommé un total de 249 aliments et 276 boissons.

Résultats : La majorité des aliments consommés (72 %) étaient hautement caloriques ; il s’agissait notamment de frites, de sucreries et de biscuits. De plus, la plupart des boissons consommées par les joueurs (53 %) étaient sucrées. Beaucoup d’aliments étaient achetés sur place. L’environnement sportif encourageait donc des pratiques alimentaires peu saines : grignotage, rupture dans les horaires habituels des repas et consommation d’aliments caloriques et sucrés. Les enfants pouvaient donc consommer plus de calories qu’ils n’en avaient dépensées lors du match : le terrain de sport apparaissait comme un environnement favorisant l’obésité...

Les auteurs mettent aussi en garde contre les boissons énergisantes, présentées parfois comme une alternative "saine" aux sodas. Ces boissons sont sucrées, caloriques, très riches en caféine et inadaptées à des enfants.

Lire : De plus en plus de café et de boissons énergisantes chez les jeunes

Enfin, la pratique d’un sport ne garantit pas que les enfants atteignent les recommandations officielles en matière d’activité physique.

Source

Irby MB, Drury-Brown M, Skelton JA. The Food Environment of Youth Baseball. Child Obes. 2014 Apr 18.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top