Voici où passent les graisses perdues lors d'un régime

Par Lanutrition.fr Publié le 18/12/2014 Mis à jour le 10/03/2017
Prenez votre respiration. Il va en falloir pour se débarrasser des graisses en excès.

A votre avis par où partent les kilos lors d’un régime ? Par l’urine, les excréments, la transpiration, dans la chaleur produite par l’organisme ? Et non : un article paru dans l'édition de Noël de BMJ a fait le calcul et ce sont plus de 80 % des graisses perdues qui partent dans l’air !

Pour expliquer ce que deviennent les graisses perdues pendant un régime amaigrissant, on évoque souvent la production d’énergie. Par exemple, des atmosphères fraîches favorisent la perte de poids.

Lire : Pour perdre du poids, baissez le thermostat

Ici, deux scientifiques australiens se sont intéressés aux conceptions de certains professionnels (médecins, diététiciens et entraîneurs personnels) sur la façon dont les graisses quittaient l’organisme. Dans leur enquête, sur 150 personnes (50 de chaque catégorie professionnelle), ils ont trouvé que plus de 50 % pensaient que la graisse était convertie en énergie ou chaleur.

C’est pourquoi ils ont réalisé le calcul sur 10 kg de graisses qui seraient perdues par l’organisme. Si on suit les atomes de 10 kg de graisses perdues, 8,4 kg sont exhalés comme dioxyde de carbone par les poumons. Les 1,6 kg restants deviennent de l’eau qui peut être excrétée par l’urine, les feces, la transpiration, la respiration, les larmes et autres fluides corporels. En réalité, la perte de 10 kg de graisses nécessite 29 kg d’oxygène ; le processus produit 28 kg de dioxyde de carbone et 11 kg d’eau.

« Il y a une ignorance et une confusion surprenante autour du processus métabolique de perte de poids », a déclaré Andrew Brown, un des deux auteurs de l’article. « La bonne réponse est que la plupart de la masse est expirée dans le dioxyde de carbone. Elle part dans l’air », explique le physicien Ruben Meerman, qui s’est intéressé à cette question à cause de son expérience personnelle : « J’ai perdu 15 kg en 2013 et je voulais simplement savoir où allaient ces kilos. ».

Mais lorsqu’il a demandé aux médecins où ce poids était parti, il a été surpris que personne ne soit en mesure de lui répondre.

L’idée que la graisse est transformée en chaleur ou en énergie viole la loi de conservation de la masse.

Pour en avoir le cœur net, Meerman s’est associé à Andrew Brown, un chercheur en biochimie moléculaire de l’université de Sydney et ils ont ensemble calculé les réactions biomoléculaires qui conduisent à la perte de poids.

On grossit quand l’excès de glucides et de protéines alimentaires est converti en triglycérides, puis stocké dans les cellules adipeuses. Pour perdre du poids, il faut décomposer ces triglycérides pour accéder à leurs carbones.

Pour perdre 10 kg de graisse, il faut inhaler 29 kg d’oxygène. « Nos calculs montrent que ce sont les poumons qui sont l’organe principal d’excrétion de la graisse ». Les deux hommes voulaient connaître la séquence précise de la réaction. Après des mois de recherches, c’est un article scientifique de 1949 qui leur a apporté la solution : il montre que les atomes d’oxygène se partagent entre carbone et hydrogène dans la graisse selon un ratio de 2 pour 1, pour former du dioxyde de carbone et de l’eau. Ce qui leur a permis de dire que 84% des atomes d’une molécule de graisse sont expirés sous forme de dioxyde de carbone, et 16% transformés en eau.

Malheureusement il ne suffit pas de respirer profondément pour maigrir. Nous avons besoin de mobiliser les graisses par l’exercice ou le régime. Au repos, on respire environ 17280 fois dans une journée, et chacune emporte 10 mg de dioxyde de carbone. « C’est la limite de ce qui peut être perdu par jour sans exercice’, explique Meerman. 

Lire : Pour maigrir, l'exercice seul ne suffit pas

Par conséquent, les calculs montrent que les poumons représentent le premier organe excréteur de graisse. D’après les auteurs, une autre conception erronée est que la graisse devient du muscle.

Meerman R, Brown AJ. When somebody loses weight, where does the fat go? BMJ. 2014 Dec 16;349:g7257. doi: 10.1136/bmj.g7257.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top