Immunité innée et immunité adaptive

Par Collectif LaNutrition.fr - Journalistes scientifiques et diététiciennes Publié le 01/12/2008 Mis à jour le 15/02/2017
Définition

Comment répond le système immunitaire face aux agresseurs ?

L’immunité innée est la première barrière de défense contre les agents pathogènes ; elle assure aussi une surveillance vis-à-vis de l’apparition de tumeurs. C’est une réponse immunitaire immédiate qui se déclenche en l’absence d’immunisation préalable. Elle est en grande partie assurée par les anticorps naturels, par des cellules phagocytaires et des lymphocytes NK (natural killer) qui ne possèdent pas de récepteurs spécifiques de l’antigène (agresseur). Contrairement à l’immunité innée, l’immunité adaptative provient de la reconnaissance d’un antigène par des lymphocytes B ou T dotés de récepteurs spécialisés, ce qui entraîne leur prolifération et leur différenciation. Mais cette distinction entre immunité innée et immunité adaptative est un peu caricaturale et il existe en réalité des voies de passage entre ces deux réponses immunes.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top