8 végétariens sur 10 renoncent à ce régime

Par Collectif LaNutrition.fr - Journalistes scientifiques et diététiciennes Publié le 24/12/2014 Mis à jour le 10/03/2017
La majorité de ceux qui ont tenté un régime végétarien ou végétalien remangent de la viande un jour. Seule une personne sur 5 persisterait dans cette pratique.

Manger végétarien ou végétalien, c'est bon pour la planète ou la santé, mais s’y tenir semble bien difficile… D’après un rapport du Humane Research Council, aux Etats-Unis la majorité des nouveaux végétariens et végétaliens renoncent à leur régime en moins d’un an.

En raison de l'impact de l'élevage sur l'environnement et notamment de la consommation de céréales par le bétail, le fait de ne pas manger de viande limite les émissions de gaz à effets de serre, et donc le changement climatique. Cela peut donc être un choix pour réduire l'impact des activités humaines sur l'environnement.

Lire : Pour stopper le réchauffement climatique, il faudra manger 50 % de viande de moins

Le HRC est une coalition formée il y a 3 ans qui étudie les motivations des gens à devenir végétariens ou végétaliens. Dans cette étude portant sur 11.000 personnes de plus de 17 ans vivant aux Etats-Unis, 2 % étaient végétariens ou végétaliens, 10 % ont renoncé à un régime sans viande et 88 % n’ont jamais abandonné la viande. Au final, 84 % de ceux qui ont tenté de devenir végétarien ou végétalien auraient lâché l'éponge. Seulement une personne sur 5 qui se lance dans un régime végétarien ou végétalien arriverait donc à se tenir à ce régime.

Lire : Le régime végétalien est efficace pour perdre du poids

Pour les nouveaux végétariens et végétaliens, la principale motivation pour changer d'alimentation reste la santé.

Lire : Les végétariens vivraient plus longtemps

Un régime végétarien diminue le risque de maladie et favorise l’espérance de vie, la viande rouge, surtout les charcuteries, ayant des effets négatifs sur la santé. Le régime végétalien, en excluant tous poduits animaux, évite aussi les problèmes potentiels liés à la consommation excessive de produits laitiers.

Lire : Viandes et produits laitiers associés au risque de diabète

Les raisons pour lesquelles de si nombreux végétariens et végétaliens renoncent sont surtout liées à la pression sociale (la difficulté à suivre un régime « hors norme », la présence d’un partenaire qui ne partage pas le même régime) et les difficultés à suivre ce régime. Le fait de supprimer trop rapidement la viande, sans période de transition, peut être un problème également. Enfin, l’absence de lien avec d’autres personnes partageant le même régime et la difficulté à surmonter certaines fringales peuvent favoriser l’abandon du régime.

Si la majorité de ceux qui ont été végétariens l’ont fait pour leur santé, les végétariens et végétaliens actuels sont aussi motivés par le bien-être animal, un dégoût pour les produits animaux, mais aussi l'appétence pour les plats végétariens ou végétaliens.

Lire : Les gladiateurs, des végétariens qui prenaient des compléments alimentaires

K. Asher, C. Green, H. Gutbrod, M. Jewell, Galina Hale & Brock Bastian. HRC Study of Current and Former Vegetarians and Vegans. 2014.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRISTORE, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top