Décès du Pr Jean-Robert Rapin, pionnier de la chrononutrition

Par Lanutrition.fr Publié le 21/01/2013 Mis à jour le 06/02/2017
Un homme exceptionnel nous a quittés : le professeur Jean Robert RAPIN, éminent pharmacologue, initiateur de la chrononutrition et du Dipôme Universitaire de micronutrition à Dijon.L’hommage du Dr Martine Cotinat, qui collaborait avec lui à l’écriture d’un livre.

Le Pr Jean-Robert Rapin est décédé brutalement le 17 janvier à Roanne. C’était un connaisseur intime de la biochimie nutritionnelle, l’un des meilleurs spécialistes français du stress, un esprit foisonnant et curieux mais surtout un homme affable, élégant et drôle. Le Dr Martine Cotinat, auteur entre autres de l’Assiette à malices, nous a fait parvenir ce texte en forme d’hommage.

A toi, mon cher Jean-Robert :

Quand je te découvre, je suis immédiatement conquise ; d’abord  par ta connaissance grandiose  tant dans le domaine médical que général, ensuite par ta pédagogie hors du commun qui simplifie comme par enchantement les phénomènes les plus complexes ; enfin par ta passion  d’apprendre, d’enseigner, de partager. Tu es un passionné, mon cher Jean-Robert et tu nous as entraînés. Tu joues avec toutes les réactions chimiques  et physiologiques de l’organisme pour construire le puzzle de la santé. Tu nous racontes des histoires de petits rats et ses applications pratiques à la nutrition. Tu captives toute ton audience qui devient complice. Tu cours de conférence en conférence, ne pouvant jamais refuser d’enseigner. Tu t’es dévoué, toute ta vie, à la médecine, Jean-Robert. Avec ton enseignement, de nombreux patients ont pu être soulagés ou guéris.

En contraste à cette culture infinie, une simplicité, une étonnante simplicité. C’est à ce moment-là que je comprends que tu es un grand homme humble : un sage, qui a compris depuis longtemps qu’on était tout petit devant la beauté et la complexité de nos rouages, qui a compris qu’on n’a jamais fini d’apprendre…Toi le sage qui nous apprend que tout interfère avec tout. Tu écoutes l’autre avec respect, même si tu n’es pas d’accord avec lui. Tu ne dénigres personne.

Avec une gentillesse constante, tu nous dis des paroles encourageantes, souvent amusantes, parfois malicieuses. Tu aimes nous faire rire pendant les séminaires. Tu mélanges toujours les anecdotes aux notions scientifiques afin que celles-ci s’imprègnent davantage. Tu es un vrai pro de la pédagogie ! Et en un mot, tous tes élèves t’adorent.

Ce jour, tu nous quittes…mon cher Jean-Robert, trop vite. Tu disparais comme un éclair…  Tu nous manques déjà !

Mais, sois tranquille, tu peux compter sur moi, sur nous,  pour perpétuer l’enseignement que tu nous as offert. Ce beau cadeau, nous le partagerons avec nos collègues, nos amis, nos patients.

Les larmes plein les yeux, je me console en me disant que tu es toujours là, dans ma mémoire et dans mon cœur.

Si la médecine a perdu un grand professeur, moi j’ai perdu mon référent et un ami.

Dr Martine Cotinat

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top