Des médecins veulent interdire la publicité pour les cabines UV

Par Lanutrition.fr Publié le 27/06/2013 Mis à jour le 10/03/2017
L'Académie de médecine part en guerre contre la promotion des cabines à UV par des sportifs.

Selon ces médecins, de telles campagnes donne une image saine de ces équipements qui sont en réalité dangereux pour la santé.

L’Académie de médecine (une association de médecins) dénonce en particulier le fait qu’une société de cabines à bronzage ait récemment utilisé des sportifs du cercle des Nageurs de Marseille pour faire la promotion de ses cabines à UV. Certains de ces nageurs sont médaillés olympiques.

«En s'infiltrant dans le monde du sport, comme à une certaine époque le lobby du tabac, les professionnels du bronzage se donnent ainsi à peu de frais une image positive de jeunesse, de performance et d'apparente bonne santé puisque le bronzage permanent permettrait de “conserver un teint hâlé et (se) faire du bien au moral, surtout à l'approche de l'hiver», écrit-elle dans un avis publié le 25 juin.

L'académie demande ainsi «comme pour le tabac et l'alcool, l'interdiction de toute publicité pour une pratique unanimement reconnue comme dangereuse pour la santé, car augmentant considérablement le risque de mélanome, un cancer cutané particulièrement agressif».

Pour compenser le manque de soleil durant l'année dans l'une des villes où il pleut le plus en Angleterre, les joueurs de Manchester United utilisent, à raison de 3 séances par semaine, des cabines de bronzage installées dans leur vestiaire. Une idée que les entraîneurs des plus grandes équipes de football disent vouloir reprendre.

Il conviendrait au contraire, dit l'Académie de médecine, de prévenir les sportifs de leur «risque accru de développement du mélanome, du fait justement d'une exposition souvent prolongée au soleil». Les médecins regrettent que «les marchands de soleil artificiel offrent aux clubs et aux fédérations l'installation de cabines et leur libre accès».

L’avis de LaNutrition.fr : Nous avons déjà expliqué comment la réglementation française, en imposant aux rayons délivrés par les cabines trop d’UVA par rapport aux UVB a rendu leur fréquentation dangereuse. L’Académie de médecine, qui mélange allègrement exposition naturelle et raisonnée au soleil et exposition en cabines, serait bien inspirée de demander aux pouvoirs publics de permettre aux cabines UV de délivrer (pour des expositions brèves) un ratio UVB/UVA qui correspond à celui auquel on est exposé en été, entre 11 h 00 et 15 h 00. Dans ce cas, le risque de cancer cutané doit être mis en rapport avec les bénéfices liés à une augmentation en hiver des taux de vitamine D, qui peut réduire la mortalité liée à de nombreux cancers internes. On ne sait pas si les cabines utilisées à Manchester sont calibrées pour délivrer ces ratios optimisés.

Pour aller plus loin : Vitamine D, mode d'emploi du Dr Brigitte Houssin (lire un extrait ICI  >>)

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top