Le stress favorise les maladies de peau

Par Collectif LaNutrition.fr - Journalistes scientifiques et diététiciennes Publié le 28/10/2008 Mis à jour le 06/02/2017
Psoriasis, dermatite atopique... Ces maladies de peau encore trop méconnues seraient favorisées par le stress.

Le stress pourrait participer à certaines maladies de peau par le biais du système immunitaire, incluant une relation entre les cellules de la peau et la perception du stress par le cerveau d’après une nouvelle étude allemande parue dans la revue American Journal of Pathology.

La peau est la première barrière de défense contre l'infection. Non seulement elle a un rôle physique mais les globules blancs qu’elle héberge préviennent des agressions de virus ou de bactéries. Dans certains cas, les cellules du système immunitaire de la peau peuvent trop réagir, ce qui entraine une réaction inflammatoire à l’origine des maladies de peau telles que la dermatite atopique et le psoriasis.

Les chercheurs de l’Université de médecine de Berlin et de l’Université MacMaster au Canada ont voulu en savoir plus. Ils ont exposé des souris à un certain son, provoquant un stress accru chez les rongeurs. Le Dr Petra Arck et son équipe ont alors remarqué que ce stress a entrainé une augmentation du nombre de globules blancs dans les cellules de la peau. De plus, ils ont observé que s’ils bloquaient l’activité de deux protéines, LFA-1 et ICAM-1 qui attirent les leucocytes dans la peau pendant la période de stress,  le nombre de globules blancs n’a pas augmenté.

Les résultats de l’étude suggèrent que le stress active les cellules immunitaires dans une réaction normale mais que leur trop forte présence participe au développement inflammatoire qui accompagne les maladies de peau.

Le Dr Petra Arck considère que les recherches futures serviront à étudier les mécanismes du stress pour prévenir les flambées des maladies de peau et en identifiant les personnes à risque.

Joachim RA, Handjiski B, Blois SM, Hagen E, Paus R, Arck PC: Stress-induced neurogenic inflammation in murine skin skews dendritic cells towards maturation and migration: key role of ICAM1/LFA-1 interactions. Am J Pathol 2008 173:1379-1388

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRISTORE, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top