Les bébés supplémentés en vitamine D sont plus minces en grandissant

Par Lanutrition.fr Publié le 12/05/2016 Mis à jour le 10/03/2017
Les nourrissons qui ont reçu de la vitamine D ont à l'âge de 3 ans une masse musculaire plus élevée, et moins de masse grasse.

La vitamine D est essentielle au bon fonctionnement de l’organisme : elle contribue à la régulation du métabolisme du calcium, mais elle est également impliquée dans l’immunité, la régulation de la pression artérielle et un nombre très important de fonctions physiologiques.

Des chercheurs de l'Université McGill de Montréal ont réalisé une étude en double-aveugle sur 132 enfants : ils ont été répartis en plusieurs groupes et supplémentés en vitamine D aux doses de 400, 800, 1200 ou 1600 UI de 1 mois et à 11 mois). 

Dans la plupart des pays occidentaux, les nourrissons reçoivent de la vitamine D, essentiellement pour la prévention du rachitisme. 

Résultats de cette expérience : les enfants supplémentés (quelle que soit la dose) avaient en moyenne 450 g de graisse corporelle en moins à l'âge de 3 ans, par rapport à ceux qui avaient de faibles niveaux de vitamine D.

Le Dr Hope Weiler, de l’école de diététique et de nutrition humaine (McGill) et ses collègues sont « très intrigués par les niveaux beaucoup plus élevés de masse musculaire obtenue et la possibilité que la vitamine D puisse aider les nourrissons non seulement à avoir un meilleur capital osseux mais aussi une meilleure masse musculaire et moins de gras ».

Alors que la majorité de la population manque de vitamine D en hiver, l’ autorité européenne de sécurité des aliments a revu ses recommandations récemment à la hausse avec 15 µg/j (600 UI/j) chez les adultes et 10 µg/j (400 UI/j) pour les nourrissons.

Notez que les nourrissons supplémentés dans cette étude étaient plus fréquemment allaités au sein que ceux du reste de la population, ce qui pourrait introduire un biais dans les résultats. De nouvelles études doivent donc confirmer ces résultats intéressants.

On trouve un peu de vitamine D dans l’alimentation (poissons gras, coquillages) mais elle est surtout apportée par l'exposition au soleil aux beaux jours.

Pour en savoir plus : lire "vitamine D, mode d'emploi"

Source

T. J. Hazell : Vitamin D supplementation trial in infancy: body composition effects at 3 years of age in a prospective follow-up study from Montréal, Pediatr Obes. 2016

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top