Les pesticides liés aux troubles de l’attention chez l’enfant

Par Lanutrition.fr Publié le 23/11/2010 Mis à jour le 21/11/2017
Une étude américaine confirme le lien entre l’exposition aux pesticides in utéro et les troubles de l’attention.

D’après les chercheurs de l’université de Californie, à Berkeley, aux Etats-Unis, les enfants exposés aux pesticides organophosphorés dans le ventre de leur mère ont beaucoup plus de risques de souffrir de troubles de l’attention que les enfants non exposés.

Afin de déterminer l‘effet d’une exposition aux pesticides in utéro sur l’enfant, les chercheurs ont analysé des échantillons d’urine de femmes enceintes vivant dans une région agricole utilisant beaucoup de pesticides. Après la naissance, le taux de pesticides et les troubles de l’attention des enfants ont régulièrement été analysés durant cinq ans.

Résultat : l’exposition in utéro à une concentration dix fois plus élevée de résidus de pesticides organophosphorés multiplie par 5 le risque de souffrir de troubles du déficit de l'attention/hyperactivité (TDA/H).

Pour en savoir plus, consultez notre dossier sur l'hyperactivité.

 

Environmental Health Perspectives

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top