Les tomates biologiques sont bien différentes des conventionnelles

Par Collectif LaNutrition.fr - Journalistes scientifiques et diététiciennes Publié le 04/07/2012 Mis à jour le 10/03/2017
Actualité
Les tomates biologiques contiendraient plus d'antioxydants que leurs homologues issues de l'agriculture conventionnelle.

Des chercheurs de l'université de Barcelone ont voulu tirer au clair une question qui demeurait sujet à polémique : les fruits et légumes biologiques sont-ils meilleurs pour la santé ? C'est sur la tomate qu'ils ont d'abord décidé de s'attarder.

Contrairement à d'autres études antérieures le groupe de chercheurs a comparé deux variétés de tomates identiques (la "Daniela") avant tout procédé de transformation (jus, ketchup, etc.). En effet, selon les chercheurs certains modes de préparation pourraient réduire les teneurs en polyphénols antioxydants ce qui fausserait les résultats. Pour parfaire le tout ils ont utilisé le dernier cri de la technologie pour analyser les tomates : la chromatographie en phase liquide couplée au spectromètre de masse.

Cette nouvelle méthode leur a permis d'identifier 34 polyphénols différents dans la tomate mais aussi de certifier que les tomates biologiques en contiennent plus que les tomates issues de l'agriculture traditionnelle. Pour les chercheurs l'explication est très simple : "L'agriculture biologique n'utilise pas les mêmes produits. En conséquence les plantes activent leurs propres défenses naturelles pour lutter contre les différents stress ce qui augmente leur niveau d'antioxydants. Plus la plante souffre plus elle produit d'antioxydants". Selon eux les tomates biologiques sont plus intéressantes pour la santé en raison de cette diversité et bien supérieures à des compléments alimentaires qui ne contiennent qu'une partie des polyphénols intéressants.

L'équipe admet néanmoins que cette étude n'est pas suffisante pour déterminer définitivement si les fruits et légumes biologiques sont meilleurs pour la santé humaine. Ils espèrent réussir à mettre au point une étude d'intervention sur l'homme dans laquelle on comparerait l'ingestion de produits biologiques avec l'ingestion de produits conventionnels.

Référence : Vallverdú-Queralt A, Jáuregui O, Medina-Remón A, Lamuela-Raventós RM. Evaluation of a method to characterize the phenolic profile of organic and conventional tomatoes. J Agric Food Chem. 2012 Apr 4;60(13):3373-80.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top