Manger moins vite pour maigrir

Par Lanutrition.fr Publié le 22/11/2011 Mis à jour le 10/03/2017
La vitesse à laquelle nous mangeons modifie la prise alimentaire.

Deux nouvelles études menées par des chercheurs de l'Université de Rhode Island éclaircissent un peu plus le rôle de la vitesse à laquelle nous mangeons avec la quanité de calories que nous consommons. Des pistes supplémentaires pour les personnes en surpoids.

La première étude a demandé à des hommes et des femmes d'évaluer eux-mêmes la vitesse à laquelle ils mangeaient. Ceux qui se considéraient "mangeurs rapides" avalaient en moyenne 88gr par minute, ceux qui se considéraient "mangeurs moyens" avalaient 71gr par minutes et les "mangeurs lents" n'avalaient que 57gr de nourriture par minute. Ces résultats montrent que l'opinion subjective sur notre vitesse de consommation alimentaire est fiable.
De plus, les chercheurs constatent qu'il existent de très fortes différences entre les sexes: au cours d'un dîner, les hommes ont avalé en moyenne 80 calories par minutes alors que les femmes n'en ont avalé que 52. Kathleen Melanson qui dirige les recherches déclare que "les hommes qui ont rapporté manger lentement mangent à la même vitesse que les femmes qui disent manger rapidement."

La deuxième étude a examiné le lien entre la vitesse de consommation et les mesures physiques. On a pu constater que les personnes en surpoids mangeaient toutes considérablement plus vite que les personnes qui présentaient un IMC normal. Dans son étude le professeur Melanson a également fait manger deux repas identiques, en remplaçant simplement les céréales raffinées par des céréales complètes. Elle a constaté que les céréales complètes ralentissaient considérablement la vitesse de prise alimentaire. Elle explique: "les céréales complètes contiennent plus de fibres, vous devez les mâcher, ce qui prend plus de temps" puis de conclure: "Il faut du temps pour que le signal de satiété arrive au cerveau, ainsi en mangeant lentement nous laissons le temps au signal d'être enregistré, ce qui limite notre apport calorique."

Ses recherches s'orientent maintenant vers l'utilisation de techniques pour ralentir la prise alimentaire pour modifier l'appétit et la perte de poids.

Pour aller plus loin : Le régime mastication (Dr Arnaul Cocaul)

 

Références: Annual Meeting of The Obesity Society. Nov 2011. Orlando.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top