Mangez des fraises pour réduire l’inflammation

Par Lanutrition.fr Publié le 30/05/2011 Mis à jour le 21/11/2017
Certains composés présents dans la fraise permettraient de réduire l’inflammation chez les personnes obèses.

La fraise a tout bon : c’est un délice pour les papilles, mais également un véritable atout pour la santé. Selon les chercheurs de l’institut de technologie de l’Illinois et de l’Université de California-Davis, aux Etats-Unis, la consommation de jus de fraise, riche en anthocyanes (pigments), permettrait de lutter contre l’inflammation et d’augmenter la sensibilité à l’insuline, réduisant ainsi le risque de développer certaines pathologies telles le diabète ou les maladies cardiovasculaires.

L’équipe du Docteur Britt Burton-Freeman a suivi 24 personnes obèses afin d’évaluer les bénéfices de la fraise sur leur métabolisme. Les participants ont pris un repas riche en glucides et modéré en lipides, connu pour entraîner une augmentation de l’inflammation. Ils ont également bu soit un jus de fraises, soit un placebo.

Les résultats montrent que 6h après le repas, les taux d’anthocyanines ont augmenté chez les participants ayant consommé du jus de fraises. Par ailleurs, leurs taux de protéine-C-réactive (CRP) et d’interleukine-6 (IL-6), des composés pro-inflammatoires, ont été respectivement réduits de 13 % et 25 %. La consommation du jus de fraise augmente également la sensibilité à l’insuline (meilleure régulation de la glycémie).

Référence:

Indika Edirisinghe, Katarzyna Banaszewski, Jack Cappozzo, Krishnankutty Sandhya, Collin L. Ellisa, Ravi Tadapanenia, Chulani T. Kappagoda, Britt M. Burton-Freeman; Strawberry anthocyanin and its association with postprandial inflammation and insulin. British Journal of Nutrition, doi: 10.1017/S0007114511001176.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top