Menace de pandémie grippale en provenance de Pékin et de Mexico

Par Lanutrition.fr Publié le 03/07/2012 Mis à jour le 10/03/2017
Le méxique et la Chine sont touchés par deux épidémies de grippe aviaire.

1,7 millions. C'est le nombre de volailles contaminées au Mexique par cette épidémie de grippe. D'après l'Organisation mondiale des Nations Unies (O.N.U), 870 000 d'entre elles seraient déjà mortes. Le mexique a déclaré que le dispositif national d'état d'urgence de santé animale était activé dans l'objectif de "diagnostiquer, prévenir, contrôler et éradiquer le virus de la grippe aviaire de type A, sous-type H7N3". Les mesures adoptées sont la mise en quarantaine, l'abattage, la vaccination et la destruction des produits infectés.

Dans le même temps une province du Nord-Ouest de la Chine est frappée par une épidémie de grippe de souche virale H5N1 qui aurait provoqué la mort de 1.600 poulets et contaminé 5.500 autres. Les autorités auraient abattu les autres volailles pour enrayer la propagation.

Le virus H5N1 se transmet de l'animal à l'homme mais l'inquiétude grandissante est celle d'une mutation qui rendrait celui-ci transmissible d'homme à homme, une possibilité très évoquée en raison du contact étroit entre les volailles et les humains dans ces provinces.

Cette inquiétude nous rappelle le travail des chercheurs Néerlandais du centre médical universitaire Erasmus de Rotterdam (Pays-Bas) qui avaient annoncé en septembre 2011 avoir réussi a créer un super virus de la grippe H5N1 transmissible d'homme à homme et potentiellement mortel.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top