Santé : les myrtilles pourraient prévenir l’asthme

Par Collectif LaNutrition.fr - Journalistes scientifiques et diététiciennes Publié le 21/06/2011 Mis à jour le 21/11/2017
D’après une étude publiée dans le Journal of Agricultural and Food Chemistry, le ptérostilbène, un composé retrouvé dans certaines baies, pourrait jouer un rôle dans la lutte contre l’asthme.

Déjà étudié pour ses bénéfices sur le système cardiovasculaire et les fonctions cognitives, le ptérostilbène, présent notamment dans la myrtille et le raisin, pourrait également réduire le risque d’asthme. Les chercheurs de l’Université Médicale Kaohsiung, à Taïwan, viennent en effet de montrer que ce composé pouvait contrer l’effet du benzopyrène, un composé nocif favorisant le développement de l’asthme.

Le benzopyrène appartient à la famille des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP). Il est classé dans les polluants et a des effets mutagènes et cancérigènes. On le retrouve notamment dans la fumée de cigarette et les gaz d’échappement.  Il se forme également dans certains aliments cuits à haute température (pain ou viande grillée par exemple).

Pour cette nouvelle étude, les auteurs ont testé l’effet du ptérostilbène sur des cellules bronchiques exposées à du benzopyrène. Les résultats montrent d’une part que le benzopyrène induit une inflammation au niveau des cellules bronchiques et d’autre part que le ptérostilbène bloque cette inflammation, réduisant ainsi le risque d’asthme.

Référence:

Po-Lin Kuo , Ya-Ling Hsu , Ming-Ju Tsai , and Ming-Shyan Huang; Pterostilbene suppresses benzo(a)pyrene-induced airway remodeling. J. Agric. Food Chem., DOI: 10.1021/jf201747.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRISTORE, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top