Trop de cuivre accélère le déclin mental

Par Lanutrition.fr Publié le 05/10/2006 Mis à jour le 21/11/2017
Les personnes âgées qui ont une alimentation riche en cuivre, en graisses saturées et en graisses trans risquent de subir un déclin mental plus rapide que les autres. C’est la principale conclusion d’une étude menées par des chercheurs du Rush University Medical Center de Chicago et publiée dans le journal Archives of Neurology.

De nombreuses études menées sur l’homme et l’animal montrent que le cuivre est impliqué dans les maladies neuro-dégénératives dont font partie les maladies de Parkinson et d’Alzheimer. Martha Clare Morris et ses collaborateurs ont voulu savoir si un régime riche en cuivre pouvait avoir des répercutions sur la détérioration des facultés cognitives. Ils ont donc suivi pendant 6 ans l’alimentation et la santé mentale de 3700 seniors de plus de 65 ans résidant à Chicago. Dans ce groupe, les chercheurs ont identifié 600 personnes consommant quotidiennement 1,6 mg ou plus de cuivre par jour et des quantités importantes de graisses saturées et trans.

On sait que la consommation d’acides gras trans et saturés peut aller jusqu’à multiplier par trois les risques de développer la maladie d’Alzheimer. Mais dans cette étude, les chercheurs ont démontré que parmi les personnes âgées consommant beaucoup de graisses saturées et trans, celles qui consommaient plus de 1,6 mg de cuivre par jour avaient un déclin cognitif plus avancé que les autres. Ceci se traduit par un déclin mental correspondant à celui de quelqu’un de 19 ans plus âgé.

Comment expliquer ces résultats ? Pour Martha Clare Morris, le cuivre, comme le zinc et le fer, sont des éléments indispensables au fonctionnement du cerveau. En revanche, quand il y en a trop dans la circulation sanguine, l’organisme ne parvient plus à lutter contre la formation des « plaques séniles » qui bloquent les neurones des malades d’Alzheimer.

En France, les apports journaliers recommandés en cuivre (AJR)  sont de 1,5 mg pour les personnes de plus de 50 ans et de 2 mg pour les adultes entre 20 et 50 ans. Aux Etats-Unis, ces AJR sont de 0,9 mg par jour. On trouve le cuivre dans le foie, les coquillages, les noix, le chocolat, les fruits, les légumes et les pommes de terre. Mais il arrive parfois que l’eau du robinet en contienne aussi de grandes quantités.

Morris MC, Evans DA, Tangney CC, Bienias JL, Schneider JA, Wilson RS, Scherr PA. Dietary copper and high saturated and trans fat intakes associated with cognitive decline. Arch Neurol. 2006 Aug;63(8):1085-8.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top