Un régime riche en laitages et viandes asocié au risque de cancer

Par Lanutrition.fr Publié le 14/10/2008 Mis à jour le 06/02/2017
Une alimentation riche en viande et produits laitiers augmenterait le risque de cancer de la prostate en élevant le niveau d’un facteur de croissance, l'IGF-1, selon une étude internationale.

Les chercheurs britanniques ont découvert une association entre les taux sanguins d'insulin-like growth factor-1 (IGF-1), un facteur de croissance cellulaire et la probabilité qu’un homme soit diagnostiqué avec un cancer de la prostate. Les hommes qui présentent les taux d’IGF-1 les plus élevés voient leur risque de cancer augmenté de 40%.

Les taux d’IGF-1 varient selon le régime alimentaire. Ils augmentent avec la consommation de laitages et de viandes. Ils sont plus bas chez les végétariens.

Un lien entre laitages, IGF-1 et cancer de la prostate a déjà été rapporté. Il a été commenté et explicité pour la première fois en France en 2007 par Thierry Souccar dans son livre-enquête Lait, mensonges et propagande.

Une équipe de chercheurs internationaux dirigés par le Dr Andrew Roddam de l’université d’Oxford ont analysé les résultats de prélèvements sanguins issus de 12 études portant sur 3 700 hommes avec un cancer de la prostate et 5 200 en bonne santé. Le Dr Andrew Roddam conclut que l’association entre IGF-1 et cancer de la prostate est « significative. »

L’IGF-1 est une protéine qui favorise la division cellulaire. Elle est importante pour la croissance et le développement des jeunes enfants et les adolescents. Cependant, elle peut aussi accélérer le développement de cancers latents et empêcher les défenses cellulaires de supprimer des cellules précancéreuses. Selon Andrew Roddam un régime riche en laitages ou en viande peut booster de 10 à 15% les taux d’IGF-1, ce qui est suffisant pour perturber les défenses contre le cancer.

D’autres études ont associé des taux élevés d’IGF-1 au risque de cancers du sein et de cancers digestifs.

Pas de lien entre lait et cancer selon la télévision française...

Cette étude a été publiée le 8 octobre 2008. Deux jours plus tard, une émission du Magazine de la santé (La 5) consacrée au lait,assurait aux téléspectateurs français qu’il n’existe « aucune étude » montrant que les laitages sont associés au risque de cancer. 

« Des dizaines d’études au contraire ont déjà montré que les gros consommateurs de laitages ont plus de cancer de la prostate que les autres, » corrige le Dr Roddam.

En novembre 2007, les experts du Fonds mondial de recherches sur le cancer, analysant ces données, ont rendu un rapport selon lequel les études « suggèrent que les laitages et le lait augmentent le risque de cancer de la prostate. »

« Je conseille d’éviter le lait pour réduire son risque de cancer ; cette étude vient confirmer ces recommandations, » conclut le Pr Jeff Holly, de l’université de Bristol, vice-président de la Société internationale de l’IGF et co-auteur de l’étude.

Références :

Roddam AW, Allen NE, Appleby P, Key TJ, Ferrucci L, Carter HB, Metter EJ, Chen C, Weiss NS, Fitzpatrick A, Hsing AW, Lacey JV Jr, Helzlsouer K, Rinaldi S, Riboli E, Kaaks R, Janssen JA, Wildhagen MF, Schröder FH, Platz EA, Pollak M, Giovannucci E, Schaefer C, Quesenberry CP Jr, Vogelman JH, Severi G, English DR, Giles GG, Stattin P, Hallmans G, Johansson M, Chan JM, Gann P, Oliver SE, Holly JM, Donovan J, Meyer F, Bairati I, Galan P. Insulin-like growth factors, their binding proteins, and prostate cancer risk:analysis of individual patient data from 12 prospective studies. Ann Intern Med. 2008 Oct 7;149(7):461-71, W83-8.

 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top