Votre forme physique prédit votre mortalité

Par Lanutrition.fr Publié le 06/12/2011 Mis à jour le 10/03/2017
Votre forme physique prédit votre mortalité.Cet effet est indépendant de l'IMC et donc du poids.

Dans une étude Américaine sur plus de 14 300 hommes agés en moyenne de 44 ans, des chercheurs ont examiné le lien entre les capacités physiques, le poids et l'IMC avec le risque de maladies cardiovasculaires et le risque de mourir de toutes causes confondues.
Pour cela ils ont mesuré l'intensité de l'activité physique pratiquée grâce au MET (appelé "équivalent métabolique" en Français) qui permet de bien classifier l'intensité d'une activité en fonction de sa demande énergétique. Par exemple, le sommeil a un MET de 0,9, la marche rapide 3,5 MET et la musculation modérée a un MET de 8.

Après 11 ans de suivi et en ayant tenu compte de leur âge, leurs changements de poids et d'IMC, leurs prédispositions génétiques aux maladies cardiaques, l'activité physique générale, la consommation de tabac ou la présence de problèmes de santé comme l'hypertension ou le diabète, les chercheurs ont constaté que:

  • Maintenir ou améliorer ses performances physiques diminue la mortalité, quelle qu'en soit la cause et indépendamment du poids ou de l'IMC.
  • Chaque amélioration de la capacité physique diminue de 19% le risque de maladie cardiovasculaire, pour chaque point supplémentaire gagnée sur l'échelle du MET.
  • Chaque amélioration de la capacité physique diminue de 15% le risque de mortalité de toutes causes confondues, pour chaque point supplémentaire gagnée sur l'échelle du MET.

Ces résultats sont d'une double importance: premièrement ils indiquent d'une part que les personnes qui n'arrivent pas à maigrir en pratiquant du sport doivent continuer l'activité car le bénéfice est très important, quel que soit votre poids. Deuxièmement, cela montre une fois de plus que l'activité physique fait partie d'un mode de vie sain dans la prévention des maladies cardiovasculaires comme le souligne dans le détail le dernier livre du docteur Michel de Lorgeril "Prévenir l'infarctus et l'AVC" (lire un extrait ICI  >>).

Référence: Duck-chul Lee, PhD; Xuemei Sui, MD, MPH; Enrique G. Artero, PhD; I-Min Lee, MBBS, MPH, ScD; Timothy S. Church, MD, PhD; Paul A. McAuley, PhD; Fatima C. Stanford, MD, MPH; Harold W. Kohl III, PhD, MSPH; Steven N. Blair, PED. Long-Term Effects of Changes in Cardiorespiratory Fitness and Body Mass Index on All-Cause and Cardiovascular Disease Mortality in Men. Circulation. 2011; 124: 2483-2490 .

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top