Les hommes en filières scientifiques et les femmes en littérature ?

Par Lanutrition.fr Publié le 28/02/2012 Mis à jour le 10/03/2017
Les hommes sont-ils vraiment plus doués que les femmes pour les mathématiques ?

Certaines différences entre hommes et femmes sont communément admises. Par exemple celle qui veut que les femmes soient dépensières ou que les hommes ne sachent pas faire à manger. Il y en a une autre, très ancienne, que tout un chacun a pu vérifier au cours de sa scolarité : les femmes semblent généralement plus douées en langues et moins bonnes en sciences, en particulier en mathématiques. Rappelez-vous, au lycée, la section scientifique était remplie de garçons et la section littéraire était remplie de jeunes filles !
Mais quelle logique à tout cela ? Des chercheurs viennent de montrer exactement l'inverse : les femmes seraient naturellement plus douées que les hommes pour les mathématiques !

Xanlin Zhou, un chercheur en neurosciences cognitives à l'université de Beijing en Chine, a fait passer toute une série de tests à de jeunes enfants âgés de 8 à 12 ans et a découvert que les garçons sont meilleurs que les filles pour la rotation mentale d'images en trois dimensions mais que les filles sont meilleures que les garçons pour :

  • les calculs arithmétiques (additions, soustractions et multiplications)
  • visualiser les nombres dans un ensemble (tableau, suite logique)
  • la représentation verbale entre les mots (rimes, etc)

Pour Zhou et son équipe, c'est ce dernier point qui explique les meilleures performances des femmes en arithmétique : les processus verbaux permettraient d'être plus performants pour manipuler les chiffres dans la mémoire qui les considère comme du texte. L'apprentissage des tables de multiplication notamment est un processus verbal pour le cerveau.

En revanche, la meilleure représentation tridimensionnelle des objets chez les garçons plaide en faveur d'un meilleur sens de l'orientation chez ces derniers, un effet déjà montré dans plusieurs autres études, quel que soit l'âge considéré (2). Elle pourrait peut-être également expliquer pourquoi la plupart des grands mathématiciens restent des hommes alors que les femmes atteignent volontiers des niveaux d'excellence en chimie ou en physique : les mathématiques de haut niveau font appel à des concepts particulièrement abstraits dont la représentation mentale est peu aisée, un domaine dans lequel les hommes auraient plus de prédispositions.

Plutôt que de s'arrêter sur la nature de nos différences, les chercheurs proposent simplement que les méthodes d'apprentissage des mathématiques soient modifiées : travailler plus régulièrement les stratégies verbales chez les garçons et entraîner les filles à la représentation spatiale.

Référence : (1) Wei W, Lu H, Zhao H, Chen C, Dong Q, Zhou X. Gender Differences in Children's Arithmetic Performance Are Accounted for by Gender Differences in Language Abilities. Psychol Sci. 2012 Feb 17.

(2) Neubauer AC, Bergner S, Schatz M. Two- vs. three-dimensional presentation of mental rotation tasks: Sex differences and effects of training on performance and brain activation. Intelligence. 2010 Sep;38(5):529-539.

A découvrir également

Back to top