Comment éviter rhume, grippe et gastro en voyage

Par Lanutrition.fr Publié le 08/12/2015 Mis à jour le 15/12/2017
Actualité

10 conseils simples pour minimiser le risque de tomber malade 

Les déplacements rapprochent inévitablement des individus, ce qui accroît le risque de transmission de virus comme la grippe ou le rhume. Ainsi, un éternuement projette un nuage de microbes à toute vitesse, et peut contaminer une pièce en quelques minutes. L’avion représente un environnement particulièrement confiné où le risque d’être en contact avec des germes est accru. Quelques précautions peuvent limiter votre risque de contracter une infection virale ou bactérienne, en voyage ou chez vous.

1. Lavez-vous les mains

La première mesure à prendre, en voyage ou au quotidien, consiste à bien se laver les mains, avant et après votre repas, après être passé aux toilettes, et plus généralement en arrivant chez vous ou sur votre lieu de travail. Vous pouvez pour cela utiliser des lingettes. Pour Warren Licht, du Lenox Hill Hospital de New York, spécialisé en médecine des voyages, et qui s’exprime sur CBSNews sur ce sujet, il faut aussi éviter de mettre ses mains sur son visage : « La plupart des gens touchent leur visage plusieurs fois par jour, même une heure, sans même le savoir. » Les chercheurs américains conseillent de se laver les mains suffisamment longtemps, le temps qu'il faut pour se chanter à soi-même deux fois "Joyeux Anniversaire".

2. Désinfectez

Si vous prenez l'avion, prenez garde à votre tablette pour le repas. Une étude de 2014 avait montré que les tables des avions étaient les espaces contenant le plus de germes dans la cabine, environ huit fois plus de bactéries que le bouton de la chasse des toilettes ! Certaines bactéries pouvaient rester sur des surfaces de l’avion pendant plus d’une semaine… Amy Sniderman, une pédiatre du Cleveland Clinic Children’s Hospital, suggère donc de nettoyer sa table avec une lingette antibactérienne avant de manger. Autre nid à microbes : la télécommande qui permet d'accéder aux programmes audio et vidéo. Mieux vaut la nettoyer elle aussi, tout comme celle qu'on trouve dans la chambre d'hôtel. A l'hôtel comme à la maison, les surfaces les plus contaminées sont, outre les télécommandes, le téléphone, les tapis et les commutateurs de lampes de chevet

3. Mangez mieux

De manière générale, si vous avez un mode de vie sain pendant l’année, vous avez moins de risque d’être infecté. Suivez les recommandations de LaNutrition.fr, rassemblées dans La Meilleure Façon de Manger. Notamment :

  • Limiter les aliments transformés, les plats préparés, les additifs, les aliments sucrés.
  • Boire suffisamment
  • Consommer une quantité importante de fruits et légumes, qui renferment des prébiotiques dont la flore intestinale a besoin. On peut aussi choisir de prendre des probiotiques tous les jours pour réduire le risque d'infections, car une grande part du système immunitaire est concentrée dans l'intestin comme le démontre Marion Kaplan dans Paléobiotique (lire un extrait ICI >>)
  • Prendre des suppléments de vitamine D, qui participe à la prévention des infections.
  • Les effets de la vitamine C en prévention du rhume sont modestes, plus marqués lorsqu'existe un stress physique ou psychologique. Lire cet article.

4. Dormez suffisamment

En tous cas, pas moins de 6 heures par nuit. Votre corps a besoin de temps pour se régénérer. Votre capacité à lutter contre les infections est meilleure si votre corps est bien reposé sur une base continue. Lisez par exemple 14 Jours pour bien dormir, de Shawn Stevenson.

5. Faites de l'exercice régulièrement

Les études montrent que les personnes qui font de l'exercice régulièrement, mais d'intensité modérée, ont moins de risque d'infections que les sédentaires. En revanche, le risque d'infections respiratoires est plus élevé pour les marathoniens ou triathlètes (la prise de suppléments de vitamine C diminue ce risque dans ces populations).

Si vous tombez quand même malade

Mais si malgré tout, vous tombez malade, qu’il s’agisse de la grippe ou d’un rhume, évitez de contaminer votre entourage. Les premiers jours où vous êtes le plus contagieux, en tant que membre responsable de la société, vous devriez rester à la maison, au lieu d’aller au travail ou à l'école. Si vous devez vraiment sortir en étant malade, toussez ou éternuez dans un mouchoir, et lavez-vous souvent les mains car si vous essuyez votre nez avec les mains, tout ce que vous touchez ensuite devient infectieux. Buvez abondamment, par exemple du thé et des tisanes.

Lire : Le traitement naturel de la grippe (réservé abonnés)

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top