Débarrassez votre corps des tensions avec les automassages

Par Lanutrition.fr Publié le 08/12/2009 Mis à jour le 06/02/2017
Article

L’automassage est en vogue aux États-Unis et en France. Il est très facile à faire, après le sport ou lorsque vous ressentez une douleur.

Si, comme 61 % des Français, vous pratiquez une activité sportive, il est probable que vous ne consultez pas un professionnel pour vos étirements, à la fin de la séance. Alors, pourquoi ne pas pratiquer l’automassage ? Cette pratique fait un tabac aux USA au point que le New York Times  lui a consacré des longs articles. Mais la France n’est pas en reste grâce à Christophe Carrio (Montpellier), ancien champion du monde de karaté, et prosélyte infatigable de cet auto-soin, si utile pour limiter courbatures, douleurs et blessures.

Diplômé de l’Académie américaine de médecine, Christophe Carrio a consacré une bonne partie de son best-seller Un corps sans douleur aux automassages. Ils permettent, dit-il, de se masser tous les jours avec, pour conséquence, une libération du corps et une diminution des douleurs. Associés à des postures d’étirement, ils représentent une stratégie anti-blessure, antidouleur, et d’optimisation de la posture à la portée de tous et pour un coût annuel ne dépassant pas 35 euros.

On peut même fabriquer soi-même l’accessoire indispensable, le rouleau de massage, ce qui fait encore baisser l’addition, ajoute Christophe Carrio. Pour cela, achetez un tuyau en PVC de 15 à 20 cm de diamètre et de 60 cm à 1 mètre de long. Recouvrez-le d’un morceau de tapis de gymnastique au sol en mousse dure assez épaisse. Votre rouleau de massage est prêt.

Pas besoin de matériel sophistiqué : une simple balle de tennis peut détendre des muscles noués. « Debout et pieds nus, posez un pied sur la balle de tennis et faites-la rouler en appuyant plus ou moins fort pendant une à trois minutes », explique Christophe Carrio (Regarder les exercices de Christophe Carrio (LIRE UN EXTRAIT ICI >>)).

Cependant, un massage fait par un kinésithérapeute peut être plus efficace. Le professionnel connaît l’anatomie et peut soulager des blessures, telles les élongations. « Un rouleau de massage ne réduira pas de profonds points de tension aussi bien qu’un pouce expérimenté », indique Collette Glass, masseur-kinésithérapeute à Atlanta (Géorgie).

Les entraineurs recommandent un massage par semaine, mais se rendre chez un kinésithérapeute, seul professionnel habilité à effectuer des massages, revient vite cher.

Jenni Gaertner, kinésithérapeute, triathlète et cycliste de haut niveau, conseille de combiner les deux approches : « Je ne consulte un kinésithérapeute que durant les compétitions, parce que c’est cher, dit-elle, mais j’utilise un rouleau de massage tout au long de l’année et le prescris à mes patients. »

Pour aller plus loin, lire : Un corps sans douleur et  Savoir s'étirer

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top