Dépression : un extrait de curcuma plus efficace qu’un placebo

Par Lanutrition.fr Publié le 21/08/2014 Mis à jour le 10/03/2017
En 4 semaines de traitement, un extrait de curcuma s’est révélé plus efficace qu’un placebo pour traiter des symptômes dépressifs.

La recherche pour trouver des alternatives aux antidépresseurs chimiques progresse : dans une nouvelle étude parue dans Journal of Affective Disorders, des chercheurs australiens ont obtenu des résultats encourageants avec une formulation commerciale de la curcumine.

La curcumine est le principal curcuminoïde dérivé du curcuma. Elle influence différents mécanismes biologiques dont certains associés avec la dépression majeure, comme les voies du stress oxydatif ou de l’inflammation. Elle aurait aussi des propriétés anti-cancer.

Lire : Thé vert, grenade, curcuma, brocoli ralentiraient la progression du cancer de la prostate

Dans cet article, les chercheurs ont voulu savoir si la curcumine, du fait de ses capacités anti-inflammatoires pouvait permettre de traiter les symptômes de dépression majeure. Pour cela, ils ont mené un essai randomisé contrôlé contre placebo en double aveugle : ni les patients ni les médecins ne savaient qui avaient le principe actif ou le placebo. 56 patients souffrant de désordre dépressif majeur ont participé. Ils ont été séparés en deux groupes, les uns traités avec 500 mg deux fois par jour de BCM-95 Curcumin et les autres avec un placebo pendant 8 semaines. Les patients devaient remplir des questionnaires pour mesurer leurs symptômes dépressifs.

Le BCM-95 se trouve dans les produits Curamin et Curamed d'Europharma. Il utilise un procédé breveté pour améliorer la biodisponibilité de la curcumine, grâce à un mélange avec des huiles essentielles. En effet, l’inconvénient de la curcumine est qu’elle est peu soluble, d’où une faible biodisponibilité : la curcumine passe peu dans le sang. C’est pourquoi les laboratoires cherchent à trouver des moyens d’améliorer cette biodisponibilité, par exemple avec des liposomes pour délivrer la curcumine ou des suspensions colloïdales.

Lire : La cuisson améliore les propriétés anti-cancer de la curcumine

Résultats : du début de l’expérience jusqu’à la semaine 4, le placebo et la curcumine étaient tous les deux associés à des améliorations des symptômes d’anxiété et de dépression. Mais entre les semaines 4 et 8, la curcumine devenait significativement plus efficace que le placebo pour améliorer les symptômes liés à l’humeur. De plus, la curcumine était plus efficace chez les individus souffrant de dépression atypique. D’après les chercheurs, c’est particulièrement intéressant car cette forme de désordre dépressif majeur est difficile à traiter par les médicaments habituels. La dépression atypique est aussi associée à des niveaux d’inflammation plus élevés dans le cerveau.

Par conséquent, le BCM-95 Curcumin semble plus efficace qu'un placebo comme antidépresseur ou pour lutter contre l'anxiété. Cet essai portait sur peu de participants et demande à être confirmé sur des échantillons plus importants et en testant différents dosages.

Lire : Moins de dépression chez les femmes qui mangent du poisson

L'avis de LaNutrition.fr. Ces dernières années, les chercheurs ont acquis la conviction que la dépression est une maladie inflammatoire, liée à une inflammation systémique. Cette inflammation à bas bruit s'accompagne de stress oxydant, qui contribue au maintien de la dépression. D'où vient cette inflammation ? Parmi les facteurs incriminés figurent le stress chronique, les régimes alimentaires déséquilibrés et déficitaires en micronutriments, la sédentarité, l'obésité, l'exposition au tabac et à d'autres polluants comme le mercure, le manque de sommeil et de vitamine D. On évoque aussi la perméabilité intestinale. Voilà pourquoi des études portent sur des substances naturelles qui contrôlent l'inflammation, comme la curcumine. A noter que le régime Seignalet sans laitages ni gluten, qui diminue la perméabilité intestinale, a amélioré les symptômes chez des patients, selon plusieurs cas rapportés par Jean Seignalet dans "L'Alimentation ou la troisième médecine" et par Jean-Marie Magnien dans son livre "Réduire au silence 100 maladies avec le régime Seignalet". 

Lopresti, Adrian L. et al. Curcumin for the treatment of major depression: A randomised, double-blind, placebo controlled study. Journal of Affective Disorders. Volume 167 : pages 368 - 375.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top