Thé vert, grenade, curcuma, brocoli ralentiraient la progression du cancer de la prostate

Par Juliette Pouyat Publié le 13/06/2014 Mis à jour le 10/03/2017
Une supplémentation sous forme d'aliments concentrés riches en polyphénols ralentit la progression du cancer de la prostate, évaluée par dosage du PSA

Certains aliments riches en polyphénols, antioxydants présents naturellement dans l’alimentation, ont des propriétés anticancéreuses. Pourtant, les études sur les supplémentations en substances spécifiques donnent des résultats contradictoires, certaines supplémentations étant même associées à une augmentation du risque de cancer. Dans cette nouvelle étude parue dans Prostate cancer and prostatic disease, les chercheurs ont montré qu’une supplémentation sous forme d’un mélange d’aliments riches en polyphénols permet de ralentir l’évolution du cancer de la prostate.

Lire : vitamine E synthétique et sélénium à doses élevées peuvent augmenter le risque de cancer de la prostate

Certaines études montrent que des régimes alimentaires déficients en polyphénols sont associés à un risque plus grand de cancer notamment du sein, de la prostate, du pancréas…Les effets bénéfiques des polyphénols sont également démontrés après un diagnostic de cancer. Par exemple, consommer beaucoup de fruits et légumes, riches en antioxydants – et donc en polyphénols- après un cancer du sein diminuerait le risque de rechute.

Lire : l'huile d'olive et les polyphénols contre le cancer du sein

L’inconvénient des suppléments, c’est qu’ils contiennent une substance spécifique connue pour ses propriétés anti-cancer mais qu’ils ne reproduisent pas l’effet synergique qui existe entre les nombreux composants présents notamment dans les fruits et légumes. Ceci peut expliquer les résultats contradictoires rapportés dans les études de supplémentation.

Un des indicateurs pour suivre l’évolution du cancer de la prostate est le dosage du PSA (Prostate Specific Antigen) qui est l’antigène spécifique de la prostate. C’est un marqueur de l’activité de la prostate. Son dosage dans le sang est un élément pour le diagnostic précoce du cancer de la prostate et pour le suivi de l'évolution de la maladie. Il est généralement complété par un toucher rectal et une biopsie.

Dans cet essai randomisé contrôlé, les 199 participants sont atteints d’un cancer de la prostate, leur moyenne d’âge est de 74 ans. 60% sont en surveillance active, ils ne sont pas traités mais sont surveillés de près pour suivre l’évolution du cancer. 40% sont en « attente vigilante » après un premier traitement et une rechute au niveau du taux de PSA. Deux groupes sont formés : un qui reçoit le placebo et un qui reçoit le supplément correspondant à un mélange de thé vert, grenade, curcuma et brocoli. Les taux de PSA sont suivis entre les deux groupes au début de l’étude puis 3 et 6 mois après.

Les résultats montrent qu’entre le début et la fin de l’étude, les taux de PSA ont augmenté en moyenne de 14,7% chez les participants ayant reçu le supplément alimentaire riche en polyphénols et de 78,5% chez les participants ayant reçu le placebo.

Entre le début et la fin de l’étude, 46% des participants recevant la supplémentation ont un taux de PSA inférieur ou identique contre 14% dans le groupe placebo.

Pour les participants en surveillance active, chez ceux qui prennent le supplément riche en polyphénols, le PSA a très légèrement diminué mais il a augmenté de près de 47% dans le groupe placebo. De la même façon, pour les participants en attente vigilante, le taux de PSA a augmenté d’environ 9% pour les hommes supplémentés et de plus de 80% pour le groupe placebo.

Ces résultats montrent qu’une supplémentation sous forme d’une concentration d’aliments riches en polyphénols a un effet bénéfique sur l’évolution du cancer de la prostate (évaluée par le dosage du PSA). Ces résultats encourageants doivent être complétés par les examens complémentaires nécessaires pour un suivi complet (toucher rectal et biopsie) et être confirmés sur le long-terme.

Lire : contre le cancer de la prostate : fibres, fruits, céréales complètes

Source

Thomas R, Williams M, Sharma H, Chaudry A, Bellamy P. A double-blind, placebo-controlled randomised trial evaluating the effect of a polyphenol-rich whole food supplement on PSA progression in men with prostate cancer-the UK NCRN Pomi-T study. Prostate Cancer Prostatic Dis. 2014 Jun;17(2):180-6. doi: 10.1038/pcan.2014.6. Epub 2014 Mar 11.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top