Faut-il boire un peu de vin rouge quand on a des kilos en trop ?

Par Collectif LaNutrition.fr - Journalistes scientifiques et diététiciennes Publié le 16/02/2015 Mis à jour le 10/03/2017
Oui, pensent des chercheurs. L’acide ellagique du raisin (et des châtaignes, des noix, des fraises ...) préviendrait des complications du surpoids.

Une substance du raisin pourrait limiter l'accumulation de graisses chez les personnes obèses et leur éviter de grossir encore plus, tout en protégeant leur fois d'une inflitration par les graisses. C’est ce que suggèrent des travaux menés par chercheurs des universités de l’Oregon, de Floride et du Nebraska qui publient leurs résultats dans Journal of Nutritional Biochemistry.

Le foie et le tissu adipeux sont deux organes qui contrôlent le métabolisme des lipides. Chez les personnes obèses, ces deux organes ont tendance à accumuler des lipides en excès ; la stéatose hépatique (maladie du foie gras non-alcoolique) accompagne souvent l’obésité puisque 76 % des cas de maladie du foie gras non-alcoolique s’observent chez des personnes obèses. Or la stéatose hépatique est un facteur de risque pour l’hyperlipidémie, la résistance à l’insuline et le diabète.

Lire : Le régime paléo fait maigrir et débarrase le foie des graisses en excès

Dans cette étude, les chercheurs ont exposé des adipocytes et des cellules de foie humaines à des extraits de raisins Muscadine, une variété de raisins noirs du sud-est des Etats-Unis (Vitis rotundifolia). Précédemment, ces chercheurs avaient montré que la consommation d’un extrait de raisin Muscadine réduisait l’accumulation de lipides chez des souris nourries avec un régime riche en lipides. L’objectif de cette étude était donc d’identifier les molécules responsables et les mécanismes sous-jacents.

Lire : 8 bonnes raisons de boire du vin

Les chercheurs ont ainsi montré que l’acide ellagique, une des molécules présente dans ces extraits de raisin, agit sur l’accumulation de lipides dans les adipocytes humains. L’acide ellagique est un polyphénol présent dans de nombreux fruits : châtaignes, noix, fraises…

Lire : Les atouts santé de la châtaigne

Chez les souris, la complémentation avec l’extrait de raisin réduisait la taille des adipocytes. Dans le modèle d’adipocytes humains, l’acide ellagique limitait l’adipogenèse : il diminuait la conversion d’Acétyl-CoA en acides gras, et donc la synthèse de nouveaux acides gras.

De plus, l’extrait de raisin diminuait de manière significative les triglycérides du foie : l’acide ellagique augmentait la consommation d’oxygène et l’expression de gènes liés à la β-oxydation, c'est-à-dire la voie de dégradation des acides gras dans la mitochondrie. Par conséquent, l’acide ellagique augmente l’oxydation des acides gras dans le foie.

Lex chercheurs insistent sur le fait que l'acide ellagique ne serait probablement pas efficace pour perdre du poids, mais il pourrait donc stimuler le métabolisme des graisses dans le foie et améliorer la fonction hépatique des personnes en surpoids. Mais il ne s'agit pour l'instant que d'études expérimentales.

Lire : La vitamine C pourrait prévenir les lésions du foie

Source

Okla M1, Kang I1, Kim da M2, Gourineni V2, Shay N3, Gu L2, Chung S4. Ellagic acid modulates lipid accumulation in primary human adipocytes and human hepatoma Huh7 cells via discrete mechanisms. J Nutr Biochem. 2015 Jan;26(1):82-90. doi: 10.1016/j.jnutbio.2014.09.010.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRISTORE, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top